LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Saul Bellow en 1962

Saul Bellow et le renouveau de la littérature américaine

27 min
À retrouver dans l'émission

Issu de la jungle urbaine de Chicago, Saul Bellow a su mêler les interrogations métaphysiques de la vieille Europe et la truculence du Nouveau Monde.

Saul Bellow en 1962
Saul Bellow en 1962 Crédits : Truman Moore/The LIFE Images Collection - Getty

Avec : Marc WEITZMANN Geneviève BRISAC Christophe PROCHASSON
Marc Weitzmann  : « Je suis frappée de cette définition de l’Américain pour Bellow : il parle de Joseph Conrad et dit ‘’comme un Américain’’, c’est-à-dire déraciné. Être Américain, c’est être déraciné et c’est en faire quelque chose, c’est utiliser ce déracinement comme énergie. C’est extrêmement contemporain pour nous de réfléchir comme ça, dans un monde de déracinement permanent. Il a préfiguré beaucoup de choses de la condition contemporaine et a énormément influencé les écrivains anglo-saxons.

[…] Le déracinement chez Bellow est à la fois intellectuel, existentiel et géographique. L’Amérique est le lieu où tout est déraciné y compris la culture. C’est en ça que l’Amérique est d’avant-garde, dans l’esprit de Bellow et d’autres, et c’est de ça qu’il faut parler. »

Geneviève Brisac  : « Il a subi les effets paradoxaux de la gloire. En France, nous lisions Bellow comme un écrivain potentiellement classique et traditionnel alors qu’il est incroyablement contemporain, musclé, drôle, expérimental, oral et que sa façon d’inventer son personnage Herzog a eu des conséquences énormes sur les écrivains des décennies suivantes. »

Christophe Prochasson  : « L’image de Bellow a été brouillée à cause de sa relation à Allan Bloom et de ce qu’il a représenté dans la culture politique américaine. Tout ceci a fait basculer Bellow du côté de la réaction et de la conservation. Mais au fond, ce sont aussi des gens extraordinairement non-conformistes, en rupture avec leur milieu d’origine, et même d’une certaine façon aux appartenances politiques auxquelles ils sont renvoyés. »

Elements sonores diffusés :

  • Extrait du discours de Saul Bellow lors de la remise du prix Nobel de littérature le 12 décembre 1976.
  • Robert Johnson - "Sweet Home Chicago" (1930s)
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......