LE DIRECT
"Portrait de l’artiste"

Sophie Calle donne sa langue au chat

27 min
À retrouver dans l'émission

Rendez-vous avec Sophie Calle, exposée à la Galerie Perrotin du 13 octobre au 22 décembre 2018, pour "Parce que", une exposition de photos qui interroge les rapports entre texte et image, et "Souris Calle", un projet musical autour du chat de l'artiste, mort en 2014.

"Portrait de l’artiste"
"Portrait de l’artiste" Crédits : ©Claire Dorn ©Sophie Calle / ADAGP, Paris, 2018

« Parce que » c’est elle ...

« Parce que » nous avions envie de l’entendre ...

« Parce » qu’elle est actuellement exposée à la Galerie Perrotin jusqu’au 22 décembre ...

Vous donnez votre langue au chat ? 

Elle aussi ! Sophie Calle est notre invitée.  

"Parce que" est une exposition de photos, "Souris Calle" un projet musical.

Un chat noir et blanc qui s’appelait « Souris », reçu en cadeau dans une cage à oiseau en 1996, mort il y a quatre ans. Ils ont chanté pour lui, Juliette Armanet, Miossec, Camille, Benjamin Bioley, Laurie Anderson … Un compagnon, un conjoint, avec sa démarche à la John Wayne et ses ronflements, ses ronronnements, 17 ans de vie commune.

A la Galerie Perrotin, des box alcôves ont été aménagés pour l’écoute. La musique résonne en blanc, remplit le vide, répond à l’absence. Ils étaient « Félin pour l’autre », comme le susurre Stéphan Eicher. 

Pochette de l'album "Souris Calle"
Pochette de l'album "Souris Calle"

C’est sûr qu’un chat, c’est plus facile à gérer qu’un homme. (à propos de son chat Souris)

Je joue avec ma vie, je joue avec ce qui m’arrive, avec mes émotions […], mais j’essaie quand même de prendre de la distance, c’est-à-dire j’essaie d’en faire quelque chose qui tient le mur, les pages du livre, et en l’occurrence pour la première fois un album. (à propos de son projet "Souris Calle")

Je dois avoir une centaine d’animaux empaillés […] il me semblait qu[e] [Souris] leur donnait de la vie à tous. C’était le seul animal vivant que je possédais, et il les animait. Quand il est mort, j’ai eu peur que ma maison ne devienne un cimetière d’animaux.

Souris n’avait rien d’exceptionnel. C’était un chat comme les autres. Sauf que c’était le mien. Et c’est celui avec lequel je vivais.

Moi, je suis devenue artiste pour […] séduire mon père, qui aimait les artistes, qui aimait l’art, qui collectionnait.

Je le fais pas pour des raisons thérapeutiques, ce que je fais, mais ça m’aide à vivre avec ces morts. […] Ça me permet de prendre une distance, de regarder, de faire un pas de côté, et […] de créer un rituel joyeux autour de quelque chose de triste.

Est-ce que c’est l’agacement quand je vois les gens photographier avant de regarder ? Il y a aussi une envie de ralentir l’accès à l’image. (à propos de son projet "Parce que")

J’ai toujours eu besoin des deux. […] J’ai tout de suite écrit et photographié. […] Je suis tatouée par cet automatisme, j’ai l’impression qu’il manque quelque chose, que je n’ai pas fait ce que je sais faire, quand j’oublie un des deux. (à propos des rapports entre texte et image)

Je suis devenue artiste sans vraiment l’avoir décidé. Je suis devenue artiste par hasard. […] C’était vraiment uniquement pour jouer.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
À venir dans ... secondes ...par......