LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lécrivaine française Sylvie Germain le 17 juillet 2013 à Paris, France

Sylvie Germain, vivre plutôt que survivre

27 min
À retrouver dans l'émission

Sylvie Germain poursuit son œuvre de mémoire et de vie dans son nouveau roman, "Le vent reprend ses tours" (Albin Michel, 2019), dans la lignée d'un travail surprenant qui, depuis trente ans, tresse philosophie, spiritualité et imaginaire.

Lécrivaine française Sylvie Germain le 17 juillet 2013 à Paris, France
Lécrivaine française Sylvie Germain le 17 juillet 2013 à Paris, France Crédits : Ulf ANDERSEN/Gamma-Rapho - Getty

Prix Cino Del Duca pour l’ensemble de son œuvre en 2016, Prix Femina pour Jours de colère, et Goncourt des Lycéens pour Magnus, membre de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique, Sylvie Germain nous parle aujourd’hui de son nouveau roman, Le Vent reprend ses tours, qui paraît chez Albin Michel.

Un jeu sur les mots, sur les sons, pour faire aussi ressurgir sans arrêt la mémoire.(Sylvie Germain)

"Jouer, faire se mouvoir les choses, bouger le monde, remuer le temps, concevoir du nouveau, jongler avec les mots, les idées, les images et les sons, voilà ce qui importe ! Tout le reste est vanité". Cette phrase de l’Ecclésiaste inspire le titre de ce nouveau roman dans lequel Nathan part à la recherche d’un homme qu’il a connu enfant et qu’il pensait mort, un drôle d’oiseau "aux vocalises désarticulées", saltimbanque et poète, avec qui il s'est lié d'amitié mais qu'il croyait mort. 

Ecrire, ça permet aussi de rendre un rôle de chuchoteur [...], par quelques citations de-ci de-là.          
(Sylvie Germain)

Nathan suit les traces laissées, de rencontre en rencontre, dans la vie de plusieurs personnes pour remonter le fil et le retrouver. Sa trajectoire en mouvement devient l'occasion d'une réflexion sur la mémoire et l'écriture, -entremêlées par l'art du bouche à oreille, du souffleur et du conteur -, sur la poésie et l’usage de la parole dans une société de l'excès, où, nous dit Sylvie Germain, avec internet et les échanges, "pour le meilleur et pour le pire", tout finit par "un grand brouhaha".

Extraits sonores : 

  • Les Souffleurs, commandos poétiques (LA VIE DU #OFF15, La compagnie des souffleurs, 17/07/2015)
  • Yvon Le Men - "Putains de gosses qui braillent" (Des rumeurs de Babel, enregistré au Théâtre Chateaubriand de Saint-Malo lors de l’édition 2016 d’Étonnants voyageurs)
  • Juliette Gréco, "Si tu t'imagines" (paroles de Raymond Queneau)

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......