LE DIRECT
Exposition " Peter Paul Rubens - Kraft der Verwandlung " au KHM Museum of Art History à Vienne, Autriche, Octobre 2017

Un Rubens sinon rien

28 min
À retrouver dans l'émission

Pourquoi Rubens a-t-il avec le temps perdu de sa superbe? Pourquoi, malgré sa renommée, sa peinture est aujourd'hui délaissée? Deux amoureux du peintre, Philippe Forest, auteur de "Rien que Rubens" et Nadeije Laneyrie - Dagen, historienne d'histoire de l'art, se livrent.

Exposition " Peter Paul Rubens - Kraft der Verwandlung " au KHM Museum of Art History à Vienne, Autriche, Octobre 2017
Exposition " Peter Paul Rubens - Kraft der Verwandlung " au KHM Museum of Art History à Vienne, Autriche, Octobre 2017 Crédits : HANS PUNZ/APA-PictureDesk - AFP

Notre goût lui donne tort son œuvre, malgré la formidable, durable, et légitime renommée dont elle jouit, se trouve désormais un peu délaissée. Quand ce n’est pas méprisée. Philippe Forest

Cette remarque de Philippe Forest nous éclaire sur la vision que l'on a de ce peintre, adoré pendant sa vie, au début du XVIIe siècle, qui a perdu de sa superbe avec le temps.

Rubens est un artiste qui n'obéissait à aucun : il était peintre de Cour sans jamais vivre à la Cour, il gardait une totale indépendance. Nadeije Laneyrie - Dagen

Pourquoi ce déclassement à travers les siècles ? Comment le redécouvrir aujourd’hui ? Comment faire entendre ce que ses toiles ont encore à nous dire ?

Charles le Téméraire - Rubens 1618
Charles le Téméraire - Rubens 1618 Crédits : ©FineArtImages/Leemage - AFP

"Rubens, c'est une jubilation absolue de la peinture; la jubilation de la main. Comme dans ses paysages de l'introspectif, en cela il est moderne." Nadeije Laneyrie - Dagen 

Philippe Forest signait en 2016 un roman Crue, chez Gallimard. Il nous revient en regardeur du peintre flamand avec Rien que Rubens, publié dans la nouvelle collection littéraire de la Réunion des Musées Nationaux, « Cartels », un essai critique qui procède par fragments. 

Nadeije Laneyrie-Dagen, professeure d'histoire de l'art à l'Ecole normale supérieure, spécialiste de la Renaissance et de la peinture moderne (XIV et XVI siècles). Sa monographie Rubens est publiée en 2003 chez Hazan et vient d’être republiée à l’occasion de l’exposition Rubens, portraits princiers au musée du Luxembourg. Elle a par ailleurs contribué au catalogue de l’exposition Portraits princiers avec « Notre inventif Rubens ». 

À découvrir, l'exposition Portraits princiers, au Musée du Luxembourg, jusqu'au 14 janvier 2018.

Sons diffusés :

La Belle noiseuse, Jacques Rivette, 1991

Didon et Enée, Purcell, direction René Jacob

Bibliographie

Rien que RubensPhilippe ForestRMN-Grand Palais, collection Cartels, 2017

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......