LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le peintre français Pierre Soulages

Visite au nouveau Musée Pierre Soulages

30 min
À retrouver dans l'émission

Emission spéciale, consacrée entièrement de 12h à 13h30 à l'ouverture du nouveau musée Soulages à Rodez, inauguré aujourd'hui même par le Président de la République, François Hollande.

Le peintre français Pierre Soulages
Le peintre français Pierre Soulages Crédits : Eric VANDEVILLE - Getty

Le musée Soulages a ouvert ses portes en 2014 à Rodez, inauguré par l'ancien président de la République, François Hollande. À la fois contemporain et parfaitement intégré au paysage, avec ses blocs d'acier rouillé, le musée a été réalisé par l'agence RCR. Pour cette institution, Pierre Soulages a fait don de plus de 500 œuvres. Aujourd'hui, Pierre Soulages demeure l'artiste le plus cher vendu aux enchères. 

Avec les voix de Pierre Soulages, Benoît Decron, directeur du musée et Pierre Encrevé, linguiste, l'un des meilleurs connaisseurs du peintre. L'occasion de nous plonger dans cette oeuvre immense, en définissant la place que Rodez a pu y prendre. Regards aussi sur l'architecture du musée, et commentaires in situ de quelques œuvres.

Au départ, Pierre Soulages n'avait pas envie d'avoir un musée à son nom, mais le peintre est revenu sur sa décision : 

Le musée est là, et comprend une grande salle de 500 m² destinée à une exposition temporaire sur laquelle je ne veux avoir aucune vue. Ce sont d'autres artistes, je ne veux pas donner mon avis là-dessus. Pierre Soulages 

Son oeuvre, portée par le noir, est guidée par l'ombre et la lumière : 

Toute ma vie, j'ai cherché un type de lumière qui allait loin en moi. Je ne travaille pas avec le noir, mais avec la lumière réfléchie par le noir. Je fais de l'outre-noir, parce que l'outre-noir désigne un autre pays que celui du noir, un autre champ mental. Pierre Soulages 

C'est l'état de surface qui peut être multiple et qui dynamise la lumière. Ce mélange de qualités et de reflets, c'est ce qui m'intéresse. Pierre Soulages 

Ce n'est pas un hasard si le musée se situe à Rodez. Pierre Soulages y a vécu de 1919 à 1938, et cette région l'a toujours inspiré. Pour lui, Rodez est un "monde de sévérité et de fidélité", comme l'explique le directeur du musée, Benoît Decron : 

La famille de Pierre Soulages, ce sont des artisans, des notables de l’artisanat à Rodez. Pierre Soulages va perdre son père à 5 ans. Très rapidement, il va s'intéresser à l'art et à la création. Il va s'intéresser à la préhistoire, il va faire des fouilles locales et découvrir la peinture pariétale. Benoît Decron

Il va être très inspiré poétiquement par les paysages de la région : les arbres morts, l'herbe rase. Il va s'intéresser aussi au Moyen Âge. Pour lui, l'art médiéval a quelque chose de très novateur. Benoît Decron  

Il aime les sons de Rodez, il compare d'ailleurs les sons des cloches de Rodez, froides et cristallines, avec le son des cloches des monastères shinto au Japon. Une surface pour Soulages, c'est autant un son, qu'une musique, une peinture, une architecture. Ce qui lui plaît dans cette cathédrale, c'est aussi ce mur rouge, chargé d'oxyde de fer. Benoît Decron 

Soulages dit toujours qu'il a une double naissance : Rodez et la peinture. Benoît Decron

Depuis qu'il est enfant, le linguiste Pierre Encrevé est fasciné par l'oeuvre de Pierre Soulages, qu'il n'a jamais cessé d'observer et d'aimer. Il se confie sur son rapport à l'oeuvre du peintre, qui est devenu l'un de ses proches amis : 

Quand j'avais 16 ans, dans une rue de Paris, à Saint-Germain-des-Prés, j'ai vu l'affiche de la première exposition de Soulages. Cette affiche m'a accroché. C'était pendant une période très triste, la guerre d'Algérie. Plus tard, j'ai vu une carte postale qui représentait une oeuvre de Pierre Soulages, rue Soufflot. Je l'ai achetée et elle ne m'a pas quitté. Cela mobilisait en moi des forces. Dans l'énigme, dans l'obscur, dans le non-langage, son art nous accroche. Pierre Encrevé 

Le brou de noix est un matériau généralement utilisé par les artisans pour peindre le bois, et qui a été utilisé par Pierre Soulages dans les années 1947-1949 :

Le brou de noix, Pierre Soulages l'avait déjà utilisé lorsqu'il était enfant, pour peindre des meubles. Il connaît très bien ce qui est artisanal. Lorsqu'il est arrivé à Paris, il a eu envie de se servir de ce matériau très bon marché, pour peindre avec des pinceaux pour bâtiment, sur du papier. Avec du noir et du blanc, Soulages fait ce qu'on ne voit nulle part ailleurs. Il utilise toujours le brou de noix aujourd'hui, parce qu'il a des capacités de variations très fortes : du très noir, au brun très clair, en passant par toutes les variétés. Pierre Encrevé

A la prise de son de cette promenade ruthénoise : Fabien Gosset.

Vue extérieure du musée Soulages à Rodez.
Vue extérieure du musée Soulages à Rodez. Crédits : RF - AFP
Pierre Soulages
Pierre Soulages Crédits : CB - Radio France

Sons diffusés :

  • Ensemble Gilles Binchois, "Gaudeat devotio fidelium / Nostrum (Motetus à trois voix)", extrait de l'album École de Notre Dame de Paris : Monodies et Polyphonies vocales .
  • Jordi Savall, "Chevalier, mult estes guaritz"

Retrouvez la Petite Minute européenne d'Aude Tortuyaux  à 12h25.

> et poursuivez votre écoute de la Grande Table de "l'outre-noir" ici. 

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......