LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des gens visitent la Chappelle Sixtine du Vatican (1 septembre 2018)

A qui profite la culture ?

35 min
À retrouver dans l'émission

Journée spéciale à l'occasion de la restitution du rapport "Sarr-Savoy" sur la restitution des oeuvres d'art africaines. Avec Olivier Donnat, sociologue, chargé d’études au Ministère de la culture, et Sébastien Hervieu, responsable Afrique pour Courrier international.

Des gens visitent la Chappelle Sixtine du Vatican (1 septembre 2018)
Des gens visitent la Chappelle Sixtine du Vatican (1 septembre 2018) Crédits : Spencer Platt - Getty

Journée spéciale sur France Culture à l’occasion de la remise du rapport événement de l’historienne d’art Bénédicte Savoy et de l’économiste sénégalais Felwine Sarr sur « la restitution temporaire ou définitive aux pays d’origine des œuvres d’art africain conservées dans les musées français ».

Quels défis pose le post-colonialisme à la culture ? Du théâtre à la musique, faut-il dénoncer toutes les formes d’appropriation culturelle ? Ou faire de la culture un bien universel ? Car, en fin de compte, à qui appartient la culture ? Et, surtout, à qui profite-t-elle ? 

Un phénomène d’auto exclusion, parce qu’une partie de la population française n’a pas été acculturée, n’a pas les prérequis pour accéder à cette offre culturelle.              
(Olivier Donnat)

Notre invité aujourd'hui, le sociologue Olivier Donnat, chargé d’études au Ministère de la culture, auteur de Les Français face à la culture : de l'exclusion à l'éclectisme (La Découverte, 1994) et de Les pratiques culturelles des Français à l’ère numérique (La Découverte, 1999). 

Son enquête de 2008 sur les pratiques culturelles des Français montrait en outre que les usages étaient de plus en plus tournés vers les écrans et le numérique. Si ceux-ci ne mettent pas nécessairement en péril les sorties culturelles et favorisent même une forme de d'expressivité, ne serait-ce que dans la définition des goûts musicaux, ils contribuent au recul de l'imprimé amorcé avant l'arrivée d'Internet. Plus encore, le numérique ne contribue pas nécessairement à diffuser la culture auprès de tous les publics.

Un phénomène d’auto exclusion, parce qu’une partie de la population française n’a pas été acculturée, n’a pas les prérequis pour accéder à cette offre culturelle.              
(Olivier Donnat)

Un constat que l'on pourrait maintenir aujourd'hui. Dans un article du Monde, en effet, il mettait en garde récemment sur l’illusoire thèse du ruissellement selon laquelle plus l’offre culturelle sera riche, plus elle sera partagée.

Le jeu combiné des réseaux sociaux et des algorithmes crée une dynamique qui risque d’enfermer une partie de la population dans des goûts préexistants.            
(Olivier Donnat)

Avant d’en venir à la fracture sociale, retour sur la question de la fracture Nord / Sud avec le journaliste Sébastien Hervieu du Courrier International.

La question des restitutions fait aussi débat en Belgique, alors que va ré-ouvrir le Musée de Tervuren qui héberge les collections venues du Congo. 

Intervenants
  • Sociologue au Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS) du ministère de la Culture et de la Communication
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......