LE DIRECT
Extrait du Jardin des Délices (entre 1480 et 1490)

Affronter les limites plutôt que de les effacer ?

34 min
À retrouver dans l'émission

Du droit animal à la zoophilie, ou quand les limites nous évitent de justifier les raisonnements absurdes. On en parle avec Jean-François Braunstein, professeur de philosophie contemporaine à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, auteur de l'essai "La philosophie devenue folle".

Extrait du Jardin des Délices (entre 1480 et 1490)
Extrait du Jardin des Délices (entre 1480 et 1490) Crédits : Hieronymus Bosch [Public domain], via Wikimedia Commons

Après huit mois de consultation, on connaîtra demain, mardi 25 septembre 2018, «les arbitrages» du Comité Consultatif National d’Ethique, en prévision de la révision de la Loi de bioéthique.

Déjà auteur de La philosophie de la médecine d’Auguste Comte. Vierge Mère, vaches folles et morts vivants (Puf, 2009), Jean-François Braunstein revient dans son nouvel essai, La philosophie devenue folle (Grasset, 2018), sur trois débats qui polarisent l’opinion, celui du genre, celui des relations homme/animal et celui de la fin de vie

Trois débats reliés à trois disciplines nées outre-Atlantique - les gender studies, les animal studies, et la bioéthique - fondées par des grands noms de la pensée comme John Money, Judith Butler, Peter Singer, Donna Haraway.

L'identité de genre est-elle distincte de l'identité sexuelle ? Les animaux sont-ils des êtres sensibles ? Doit-on légaliser l'euthanasie ?

Pour ce professeur de philosophie à Paris I, si le bon sens et la modernité voudraient qu’on efface les limites, il convient, au contraire, de les affronter. Car, sans limites, plus d’humanité.    

Je ne suis pas partisan de limites figées. On se construit contre les frontières.            
(Jean-François Braunstein)

Le corps s’évapore (…) On se rapproche des penseurs transhumanistes qui pensent que le corps c’est de la viande et qui le méprisent.(Jean-François Braunstein)

Pour Singer, il vaut mieux sauver un cochon qu’un enfant handicapé.            
(Jean-François Braunstein)

Le risque, c'est de tomber dans le post-humanisme : (...) c'en est fini de l'humanité parce qu'elle est imparfaite.      
(Jean-François Braunstein)

Cliquez ici pour écouter la première partie de l'émission : "Krystian Lupa et le monstre kafkaïen". 

Extraits sonores : 

Intervenants
  • philosophe et historien des sciences, professeur de philosophie contemporaine à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
À venir dans ... secondes ...par......