LE DIRECT

Automne 2013 : Le retour des intellectuels . Où nous mène le discours du déclin ?

33 min
À retrouver dans l'émission

Avec Christophe Prochasson, historien et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, il a publié de nombreux articles et ouvrages sur l'histoire culturelle et politique de la France. Il s’est particulièrement consacré à l’histoire des intellectuels et à celle de la gauche. On peut notamment signaler ses publications récentes : L'Empire des émotions : Les Historiens dans la mêlée (Démopolis, 2008), La gauche est-elle morale ? (Flammarion, 2010), Les chemins de la mélancolie. François Furet (Stock, 2013).

Entretien par Caroline Broué et Antoine Mercier, en compagnie de Michaël Foessel , spécialiste de philosophie politique, il a notamment publié Après la fin du monde : Critique de la raison apocalyptique (Seuil, 2012).

Michael Foessel et Christophe Prochasson
Michael Foessel et Christophe Prochasson Crédits : CB - Radio France

Du discours des intellectuels au discours politique, mercredi 30 octobre , France Culture analyse l’actualité automnale du point de vue de la vie des idées. Retrouvez dans Les Matins et dans Du Grain à Moudre la suite de cette réflexion avec des historiens, des philosophes, des politologues et des politiques.

La campagne présidentielle de 2012 avait fait l’impasse sur les propositions des intellectuels progressistes. On en concluait à la rupture entre penseurs et politiques. L’automne 2013 nous démentirait-il ? Nation, République, identité, immigration, Europe – le déclin se conjugue sur tous les sujets à travers une production éditoriale qui rencontre un véritable écho. Les intellectuels sont de retour, mais peut-être pas ceux que l’on attendait.

Au seuil d'une année électorale importante, France Culture fait la cartographie des discours dominants et de leurs usages politiques.

Christophe PROCHASSON : « Vu d’avion, tout cela n’est pas nouveau. Les moments où nous nous sommes sentis mal, où nous nous sommes sentis en déclin, accompagnent la modernité depuis la Révolution française. La chose n’est pas tout à fait neuve et en même temps, il y a tout ce qui se passe depuis quelques années. On a une sortie du long après-guerre dans les années 1970 et de son optimisme, l’effondrement du communisme dans les années 1980 et l’horizon de lendemains qui chantent, enfin, troisième élément, c’est la crise de 2008 de nature profonde. »

Tout ne va pas mal. C’est même la formule que je refuse. Il ne faut pas enfermer le débat entre un décadentisme dangereux et un optimisme niais. Je crois que nous avons encore du mal à vivre dans le gris de nos sociétés démocratiques.

Dans les Idées au quotidien, Raphaël Bourgois fait un point sur l'idée d'une droitisation de la France.

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Écoutez ou réécoutez la première partie de La Grande Table en cliquant ici.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......