LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Autour de la dernière pièce de Romeo Castellucci. / Le vilain petit canard avec Garri BARDINE.

1h25
À retrouver dans l'émission

1ère partie : La Conversation : Autour de la dernière pièce de Romeo Castellucci.
Du scandale autour de la pièce de Castellucci, « Sur le concept du visage du fils de Dieu », cible d’intégristes catholiques, au Théâtre de la Ville.

Pendant 10 jours, du 20 au 30 octobre, la représentation de la dernière pièce de Romeo Castellucci, Sur le concept du visage du fils de Dieu , au théâtre de la Ville à Paris a été perturbée par des activistes intégristes catholiques se réclamant en partie de l'Action française, de l'Agrif (Association contre le Racisme anti-blancs et anti-chrétiens), du Renouveau français et du mouvement Civitas. Manifestations devant et dans le théâtre, interruptions de la pièce, tentatives d'empêcher les spectateurs d'accéder au théâtre. Une occasion de nous poser la question du scandale au théâtre. Est-ce la représentation qui fait scandale? Le scandale est-il nécessaire à l’œuvre artistique ou obéit-il à une stratégie publicitaire? Quel est le véritable objet du scandale ?

Avec :

Christophe PROCHASSON , historien.

Ghaleb BENCHEIKH , physicien, présentateur de l'émission "Islam" sur France 2.

Elisabeth LEBOVICI, historienne d’art, journaliste et critique d’art : elle organise à l’EHESS le séminaire « Something you should know : artistes et producteurs ».

> Découvrez aussi l'émission de Joëlle Gayot à ce sujet, avec Romeo Castellucci et Emmanuel Demarcy-Mota

Archives diffusées:

  1. Roméo Castellucci, le 30 octobre 2011 à l'émission de Joëlle Gayot sur France Culture.

  2. France Inter, le 4 mai 1966, manifestation contre "Les Paravents" de Jean Genet.

  3. "Stabat Mater" de Arvo Part.

2ème partie : Grand entretien avec Garri BARDINE. traduction de Lidia Starck.

Garri BARDINE, réalisateur de films d’animation, pour « Le vilain petit canard ».

Il était une fois, un petit canard qui ne ressemblait à aucun autre des oisillons de sa basse-cour. Avant sa naissance, son père, le coq, avait dérobé l’œuf, plus gros que les siens, dans l’espoir d’avoir un mâle dans sa couvée. Mais sa différence est une source d’exclusion et le petit canard qui n’en est pas un, se retrouve le souffre-douleur de la basse-cour jusqu’à ce qu’il se réveille un beau matin sous l’apparence d’un cygne majestueux, et qu’il prenne son envol.

Cette histoire c’est celle du « Vilain petit canard », célèbre conte d’Andersen, adapté au cinéma sous la houlette d’un maître de l’animation qui invente depuis 40 ans maintenant des personnages en allumettes et en pâte à modeler et qui nous fait le plaisir de venir de Russie pour parler avec nous aujourd’hui.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......