LE DIRECT
Michel Onfray, Hérouville-Saint-Clair, 28 novembre 2011
Épisode 5 :

Camus, par Michel Onfray

34 min
À retrouver dans l'émission

A la veille du centenaire de la naissance d'Albert Camus, La Grande Table élabore une semaine spéciale intitulée "Camus et moi". Dernier volet avec Michel Onfray qui évoque la dimension philosophique de l'oeuvre de l'écrivain, notamment à travers la façon dont il a théorisé la non-violence.

Michel Onfray, Hérouville-Saint-Clair, 28 novembre 2011
Michel Onfray, Hérouville-Saint-Clair, 28 novembre 2011 Crédits : KENZO TRIBOUILLARD / AFP - AFP

Albert Camus aurait eu cent ans le 7 novembre 2013. L'écrivain jouit aujourd’hui en France d’une reconnaissance unanime, même si les tensions franco-algériennes persistantes n’ont pas permis la tenue d’une grande exposition sur lui, qui formait pourtant le cœur de la manifestation Marseille/Provence 2013.

C’est pour célébrer ce centième anniversaire que La Grande Table a élaboré une semaine spéciale intitulée "Camus et moi " : cinq personnalités tout au long de la semaine vont parler de leur rapport à celui qu’il fut pour elles : l'ami, un journaliste, un écrivain, un Algérien ou encore un philosophe.

Aujourd’hui, c’est au tour de Michel Onfray, auteur de L’Ordre libertaire, une vie philosophique d’Albert Camus d'évoquer le rapport de l'écrivain à Sartre, à la théorisation de la violence… et surtout de la non-violence.

Pour accéder à la première partie de La Grande Table du 28 décembre intitulée « La justice restaurative : quand les victimes rencontrent leurs bourreaux », cliquez ici.

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......