LE DIRECT

Comment peut-on encore croire à l’Europe ?

33 min
À retrouver dans l'émission

Neuf années se sont écoulées depuis le non au référendum sur le Traité constitutionnel européen, en cette année d'élections européennes, Bernard Guetta veut relancer la flamme européenne et raconte dans son ouvrage Intime conviction. Comment je suis devenu européen (Seuil), l'histoire de sa conversion à l'idée européenne mêlée à l'histoire de l'Europe des années 1980, de la Chute du Mur et de la fin de la Guerre froide.

Comment peut-on encore croire à l'Europe alors que, dans de nombreux pays, les partis nationalistes accusent Bruxelles de tous les maux ? Bernard Guetta répond justement que c'est surtout par crainte de voir cette construction historique et géopolitique s'enrayée qu'il faut aujourd'hui, peut-être encore plus qu'hier, se mobiliser pour une Europe politique.

Comment sortir du cercle vicieux de l'Europe qui désanchantée ? Comment la géopolitique peut permettre de penser des voies de sortie de cette crise de confiance ? Raphaël Bourgois reçoit Bernard Guetta chroniqueur de politique internationale à France Inter, Libération et la Republica. Il a reçu en 1981 le prix Albert Londres et en 2011 le Grand Prix de la Presse Internationale Radio pour sa chro­nique «Géopolitique», diffusée sur France Inter.

Bernard Guetta
Bernard Guetta Crédits : CB - Radio France

Bernard GUETTA : « L’Europe doit construire sur ses marges des partenariats avec la Russie mais aussi autour de la Méditerranée. L’Europe deviendra alors le cœur d’une des plus grandes aires économiques, si ce n’est pas un intérêt national que l’on peut construire à l’horizon européen… »

Il faut donner des raisons de ré-aimer l'UE, pour éviter la régression.

« Les traités portent l’empreinte de l’idéologie qui domine le monde à savoir le néo-libéralisme. Est-ce que pour autant ces traités gravent le libéralisme dans le marbre ? Par exemple l’Allemagne avait fait inscrire l’interdiction de la solidarité financière et puis il y a eu la Grèce et l’Allemagne a cédé. On a introduit la solidarité financière contre la lettre des traités. »

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Écoutez ou réécoutez la première partie de La Grande Table en cliquant ici.

Intervenants
  • député européen élu sur la liste Renaissance (LREM), journaliste spécialiste de géopolitique et ancien chroniqueur de France Inter
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......