LE DIRECT
Manifestation de l'UDAPT devant la Cour Constitutionnelle

Ecologie : comment faire des pollueurs les payeurs ?

34 min
À retrouver dans l'émission

Avec Pablo Farjado, avocat équatorien de la partie civile dans le procès contre la multinationale Texaco-Chevron, à l’occasion du festival We Love Green (1-2 juin 2019).

Manifestation de l'UDAPT devant la Cour Constitutionnelle
Manifestation de l'UDAPT devant la Cour Constitutionnelle

Bientôt peut-être que l’on pourra parler de jurisprudence Texaco. Comment donc faire des pollueurs les payeurs? 

Pablo Farjado est l'avocat équatorien de la partie civile dans l’action intentée en justice contre la multinationale Texaco-Chevron. Il est co-auteur d’une bande dessinée : Texaco, et pourtant nous vaincrons, qui parait aux Arènes et qui relate l’histoire du scandale écologique du pétrolier américain, qui, pendant 20 ans, a exploité l’or noir en Amazonie équatorienne avant de se retirer sans se préoccuper des dégâts causés. Un recours collectif, 30 000 paysans se battent pour obtenir réparation. Condamnée à une amende de neuf milliards de dollars en 2011, l'entreprise texane a refusé de payer l'amende nécessaire aux opérations de dépollution. Aujourd'hui surnommé « le David de l’Amazonie » en référence à David et Goliath, il mène un combat au nom des 30 000 victimes des activités de la compagnie pétrolières. Enfant de paysans ven en Amazonie pour trouver du travail, il revient sur son parcours.

Cela fait 26 ans que nous résistons : des peuples paysans autochtones de Amazonie ont été agressés. Une sentence définitive a été prononcée par le tribunal équatorien, mais Chevron refuse de payer. Il faut que Chevron paie, il faut restaurer l’Amazonie. (Pablo Fajardo)

La première concession octroyée à l’Etat équatorien remonte à 1964.Texaco-Chevron construit des routes et d’oléoducs, une ville nouvelle apparaît. Puis viennent la perforation des puits et construction de station de production, chassant les populations autochtones de leur terre… Ce nouvel eldorado qui attire beaucoup de main d’œuvre. 

Le poumon de la planète devient l’un des territoires les plus pollués de la planète. Des résidus toxiques déversés par Texaco-Chevron ont sali les eaux que les habitants utilisaient pour se laver, faire la cuisine, donnant lieu à un désastre humanitaire.

Le volet judiciaire de cette affaire commence en 1993, quand l’union des victimes de texaco est constituée. un recours collectif est monté au nom des parties civiles, pour porter la parole des sans voix, les paysans d’Amazonie victimes des actions de la firme. 

La justice n’existe pas quand les peuples sont victimes des grands firmes multinationale. Il y a un système judiciaire mondial qui laisse sans défense les peuples autochtones. (Pablo Fajardo)

Chevron a voulu faire des victimes des criminels, en se faisant passer pour des victimes, alors qu’il y a une nature détruite, des gens morts de cancers. Mais ces gens là n’ont pas de recours pour faire entendre leur vérité. (Pablo Fajardo)

Extraits sonores : 

  • Valérie Cabanes - Qu'est-ce que l'écocide ?
  • Rafael Correa - La main noire, AFP, 18/09/2013

Bibliographie

Intervenants
  • Pablo Fajardo, avocat des victimes des dommages causés à l'environnement lors d'opérations pétrolières en Amazonie équatorienne de 1964 à 1990 par Texaco-Chevron
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......