LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Urne aux couleurs françaises et du drapeau européen

Elections européennes : la fragmentation en marche ?

34 min
À retrouver dans l'émission

Au lendemain des élections européennes, Jérôme Fourquet, analyste politique et auteur de "L'Archipel français" (Seuil, 2019), analyse les résultats.

Urne aux couleurs françaises et du drapeau européen
Urne aux couleurs françaises et du drapeau européen Crédits : Jean-Michel TURPIN - Getty

Au lendemain du vote des Européens, quels enseignements tirer de ce scrutin ? 

Dans L'Archipel français, naissance d'une nation multiple et divisée, l'analyste politique Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion et Stratégie de l'IFOP,  montre les transformations de la société française depuis l'éclatement de son socle catholique et républicain. La France serait aujourd'hui un archipel d'îles s'ignorant les unes des autres. Sécession des élites, déclassement des classes moyennes, volonté d'affranchissement culturel des classes populaire... Comment en est-on arrivé là ? La recomposition du paysage électoral suit-elle cette archipelisation de la France ?

Dans le scrutin d'hier, le clivage "gagnants-ouverts/perdants-fermés", théorisé par Jérôme Fourquet dans son ouvrage, s'est exprimé une nouvelle fois, après une première illustration lors de l'élection présidentielle de 2017. Les deux listes qui ont fini en tête du scrutin correspondent à un clivage sociologique extrêmement marqué : Le Rassemblement National domine très largement dans les milieux populaires (aux alentours de 40%), tandis que La République en Marche exerce à peu près la même domination dans les milieux les plus aisés. On assiste donc à un nouveau vote de classe, qui ne correspond plus à l'ancien clivage gauche/droite :

Le vieux paysage électoral structuré par le clivage gauche/droite est tombé en désuétude. Ce qui s’est passé hier n’est que la mise en conformité du paysage électoral avec le paysage français.

Ce résultat semble s'inscrire dans le prolongement  d'une nouvelle ère politique initiée par l'élection d'Emmanuel Macron à la présidentielle de 2017, correspondant à la réalité culturelle et sociologique de la France. Pourtant, les causes de ce bouleversement sont bien plus profondes. Jérôme Fourquet les fait remonter en partie à la date de 1983, qui conjugue le tournant de la rigueur effectué par le Parti Socialiste alors au pouvoir, et les premiers succès électoraux du Front National, permettant ainsi une prise de distance entre la gauche et les classes populaires. Pour la France, il s'agit aussi d'une période de bouleversements migratoires qui a contribué à son archipelisation. 

Le sondeur appelle ainsi à prendre en compte une dimension ethnoculturelle pour expliquer ce scrutin. Le cas de la tête de liste du Rassemblement national illustre cette période de mutation : 

Le cas de Jordan Bardella est symptomatique : un enfant de la Seine-Saint-Denis, issu de l’immigration européenne. On peut aussi lire ce résultat selon une grille de lecture ethnoculturelle.

Extraits sonores :

  • Geoffroy Didier - France Inter - 27/05/2019
  • Jordan Bardella le soir des élections européennes - BFM TV - 26/05/2019
Intervenants
  • analyste politique, directeur du département opinion et stratégies d’entreprise de l'institut de sondages IFOP.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......