LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Georges DIDI-HUBERMAN

34 min
À retrouver dans l'émission

Avec Georges Didi-Huberman , philosophe et historien d’Art, à l'occasion de la publication de L’Album de l’art à l’époque du « Musée imaginaire » (Hazan-éditions du Louvre).

Aux côtés de Caroline Broué et d’Antoine Mercier, retrouvez Catherine Grenier , historienne de l’art et directrice du Musée national d’art moderne – Centre Pompidou.

Catherine Grenier et Georges Didi-Huberman
Catherine Grenier et Georges Didi-Huberman Crédits : MC - Radio France

"Catherine GRENIER : L’idée de « Musée imaginaire » chez Malraux, c’est de parvenir par la reproduction à faire émerger un musée beaucoup plus large, que le lieu, le musée réel, ne pourrait pas contenir. Et en même temps, Malraux réduit le "Musée imaginaire" à un nombre restreint d’images.

Georges DIDI-HUBERMAN : Bien sûr, il n’y a pas tout dans les trois volumes du Musée imaginaire de la sculpture mondiale . C’est à mi-chemin entre le musée encyclopédique et le musée sentimental."

"Georges DIDI-HUBERMAN : Le musée est devenu un lieu de culte. Dans les musées aujourd'hui il y a des stars, des files de spectateurs et un clergé, un corps de métiers qui administre cette culture qui est aussi un culte.

Antoine MERCIER : Mais c’est un culte à quoi ? Qu’est ce que l’on pourrait dire de cette religion ?"

Dans la Revue des idées , zoom sur les récentes prises de position de Jacques Delors : comment penser aujourd'hui l'Europe ?

Sons diffusés : - extrait des conversations d’André Malraux en 1974 sur la notion de « Musée imaginaire » - extrait de Les statues meurent aussi , film de Chris Marker et Alain Resnais, 1953

Pour accéder à la première partie de l'émission du 18 septembre, émission spéciale consacrée à Georges Braque , cliquez ici.

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......