LE DIRECT

Grand entretien avec Andreï Konchalovsky. Comment rendre les universités plus attractives en France?

1h27
À retrouver dans l'émission

Andreï Konchalovsky
Andreï Konchalovsky Crédits : Marion Siéfert - Radio France
Andreï Konchalovsky Marion Siéfert ©Radio France **1ère partie** ** : Grand entretien avec [Andreï Konchalovsky](../../../../../../../../personne-andreï-konchalovsky.html "Andreï Konchalovsky"), metteur en scène de cinéma et de théâtre.** La Grande Table a pour invité aujourd'hui un invité prestigieux et passionnant: le metteur en scène et cinéaste russe Andreï Konchalovsky. Il a travaillé avec les plus grands, Tarkovski, a fait tourner Nastassja Kinski dans *Maria's Lovers* (1984). Il reçoit aujourd’hui la légion d’honneur des mains de Gilles Jacob : c’est à ce dernier qu’Andreï Konchalovsky avait réussi à faire passer une copie de *Sibériade* . Le film projeté à Cannes en 1979 avait obtenu le Grand Prix du jury et avait permis à A. Konchalovsky d’atteindre une renommée internationale. Comment faire des films lorsque l'on vient d'un régime totalitaire? Quelle liberté artistique lorsque le cinéma est une vraie industrie, dirigée par Hollywood? Quel est le rôle de la musique au cinéma? Konchalovsky revient sur les thèmes qui l'ont habité et sur tout son travail, entre rêve et réalité. **Archives diffusées:** 1. Extrait du film *Riaba ma poule* , d'Andreï Konchalovsky, musique composée par Boris Basounov. 2. Extrait de *La maison des fous* , d'Andreï Konchalovsky, musique composée par Edouard Artemiev. **2ème partie** ** : Comment rendre les universités plus attractives en France? ** Le manque d'attractivité de l'université française est mis en question aujourd'hui par Zahia Rahmani, qui pointe le doigt sur une situation qu'elle définit comme alarmante: cette année, les inscriptions dans les universités françaises ont baissé de 20%. Quelle voie de réforme dans les universités françaises pour les rendre plus attractives, notamment auprès des étudiants étrangers? Pourquoi le monde anglo-saxon draine-t-il les chercheurs français qui semblent ne pas trouver d'espace de recherche en France? Est-ce l'offre d'enseignement qui est sclérosée en France? La trans-disciplinarité permet-elle de penser le savoir autrement? Le système américain, souvent cité en exemple par nos dirigeants politiques, est présenté comme la panacée de l'université. Pourquoi la France résiste-t-elle à ces "ovnis" scientifiques tels que les études de genre, les études postcoloniales, qui sont le fleuron des universités américaines? **Avec:** **[Zahia RAHMANI](/personne-zahia-rahmani.html "Zahia Rahmani"), ** romancière, historienne d'art, responsable du programme "art et mondialisation" à l'INHA. **[François Cusset](/personne-françois-cusset.html "François Cusset"),** professeur de civilisation américaine à l'Univestité de Nanterre, historien des idées. **[Philippe Mangeot](/personne-philippe-mangeot.html "Philippe Mangeot"), ** professeur de littérature en classe préparatoire, co-fondateur de la revue *Vacarme*
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......