LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Maison flottante à Amsterdam (Hollande)

Habiter est-il le propre de l'Homme ?

34 min
À retrouver dans l'émission

Maisons tubes à Hanoï, patios de Grenade, machiya à Kyoto... autant de manières d'habiter et de penser l'architecture que nous présente le philosophe Philippe Simay dans son tour du monde. Il est notre invité pour le livre "Habiter le monde" (Actes Sud, Arte Editions, 2019).

Maison flottante à Amsterdam (Hollande)
Maison flottante à Amsterdam (Hollande) Crédits : Education Images - Getty

Il nous emmenait déjà à la découverte des manières d'habiter les plus insolites dans la série documentaire Habiter le monde qu'il anime sur Arte. Le philosophe bourlingueur Philippe Simay, maître de conférences à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris–Belleville, revient à présent avec un livre publié chez Actes Sud/Arte Editions pour approfondir la réflexion engagée pendant son long voyage. 

Auteur déjà de Droit de Cité (PUF, 2009) et co-directeur du Choc des métropoles (avec Stéphane Füzesséry, Editions de l'Éclat, 2008), Philippe Simay a voyagé pendant quatre ans, des montagnes iraniennes à la jungle indonésienne, des patios de Grenade aux villages en Bambous indiens. Il a quitté le bitume, les bibliothèques et l’amphithéâtre de l’ENSA de Paris-Belleville pour entrer chez les gens et appréhender concrètement nos manières de vivre.

J’avais envie de me mettre à l’épreuve des espaces. Je pense qu’on ne philosophe pas qu’avec sa tête, […] c’est avec la confrontation que les  choses se révèlent.            
(Philippe Simay)

Ainsi, si « habiter » fait partie de la condition de l’homme, que disent les habitats de nos modes de vie et, au-delà, de notre rapport au monde ? Cette enquête de terrain est l'occasion de découvrir d'autres manières de penser l'espace pour prendre conscience des enjeux écologiques et humains que sous-tendent de telles pratiques. 

Car le réchauffement climatique et les déplacements de population qu'il engendre devraient notamment encourager le monde occidental à abandonner ses vues individualistes au profit d'une prise en compte plus solidaire de l’habitat.

Habiter consiste toujours à s’adapter à son environnement.          
(Philippe Simay)

Les exemples rencontrés aux quatre coins du monde ouvrent le regard sur d'autres manières de considérer l’espace de vie : dans les machiya de Kyoto au Japon et, plus largement dans la tradition japonaise, chaque objet et chaque individu a sa place et doit être traité avec respect. Les patios de Grenade en Espagne, héritage de la culture arabo-andalouse, protègent l'habitant de la chaleur extérieure et montrent que l'architecture peut aussi être une question de sensations. Quant aux cabanes en bambou des Adi, en Inde, elles montrent que l'on peut vivre quasiment en autarcie à partir des ressources que l'on cultive soi-même. 

[J'ai essayé de] montrer l’attention portée à l’habitat : au matériau, à la disposition des espaces, mais aussi aux gestes de la domesticité (s’agenouiller, enlever ses chaussures...).        
(Philippe Simay)

Des maisons flottantes aux cabanes dans les bois, c'est tout notre rapport au monde qui peut être repensé à l'aune des significations que prend l'habitat chez d'autres populations.

Plus les gens vont partager cette culture de l’habitat, plus ils vont réfléchir à ce que veut dire « habiter » et plus va s’opérer la transition écologique.    
(Philippe Simay)

Extraits sonores : 

  • "Habiter le monde" (Arte), saison 1, épisode 4, "Burkina Faso, la cité labyrinthe"
  • "Habiter le monde" (Arte), saison 1, épisode 15, "Les machiyas de Kyoto, éloge de la nature"
  • "Habiter le monde" (Arte), saison 1, épisode 20, "Espagne, les jardins secrets de Grenade"

Bibliographie

"Habiter le monde" (Actes Suds, Arte Editions, 2019)

Habiter le mondePhilippe SimayActes Sud, Arte Editions, 2019

Intervenants
  • Maître de conférence en philosophie à l'Ecole Nationale Supérieure d'architecture de Paris-Belleville
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......