LE DIRECT
Kamel Daoud

Kamel Daoud, l’indépendant

33 min
À retrouver dans l'émission

Kamel Daoud, écrivain et journaliste, est de passage à Paris pour le festival Maghreb-Orient des livres (du 2 au 4 février)

Kamel Daoud
Kamel Daoud Crédits : Leemage - AFP

On a cette mythologie quand on écrit de vouloir changer le monde, on est poussé à défendre et incarner des libertés. Quand on ne peut pas, on devient le témoin de son propre monde, de son époque. Kamel Daoud

Transgressif, audacieux, courageux, à tous ces qualificatifs, on leur préfère celui d’indépendant. Libre penseur, celui qui voit dans "le français, une langue d'infraction, de dissidence et de libération" déchaîne les passions chaque fois qu’il s’exprime. Sur la religion, la politique, Donald Trump, ou la condition des femmes... Il a développé une vision singulière du monde qui l’entoure. Avec quelle grille de lecture ? Quelle sensibilité ? 

Invité de cette Grande Table du lundi, l’écrivain et journaliste algérien Kamel Daoud, auteur de "Meursault, contre-enquête", prix Goncourt du premier roman en 2015 et de "Mes indépendances", l’an passé, recueil de chroniques écrites pour le Quotidien d’Oran, Le Point, le New York Times. Et auteur dernièrement de "Zabor ou Les Psaumes" chez Actes Sud.

Il y a un rapport victimaire mais aussi de confort par rapport à la mémoire de la colonisation. On s'y complaît, tout est de la faute de l'autre, on assume rien du tout. Kamel Daoud

Autre actualité : 

Vous pourrez également écouter notre invité Kamel Daoud demian, le mardi 06 février 2018, dà 18h30 au Petit auditorium de la Bibliothèque Nationale de France à Paris, pour la Masterclasse littéraire :pourquoi écrire ?

Le festival Maghreb-Orient des livres, du 2 au 4 février, à l'Hôtel de ville de Paris 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......