LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean-Paul Belmondo, écrivain échevelé dans le Magnifique réalisé en 1973 par Philippe de Broca.

La création, à quel prix ?

33 min
À retrouver dans l'émission

Alors que les réformes du gouvernement risquent d'ébranler encore un peu le fragile statut des auteurs, Pierre Michel Menger, sociologue, spécialiste des mondes de l’art et de la création, décrypte les menaces qui pèsent sur la condition d'auteur.

Jean-Paul Belmondo, écrivain échevelé dans le Magnifique réalisé en 1973 par Philippe de Broca.
Jean-Paul Belmondo, écrivain échevelé dans le Magnifique réalisé en 1973 par Philippe de Broca. Crédits : LES FILMS ARIANE / COLLECTION CHRISTOPHEL - AFP

L'émancipation des écrivains relève de mécanismes de lutte entre la liberté du consommateur et la protection des auteurs. Aujourd'hui, avec le piratage et les plateformes de streaming, c'est la première qui prime." Pierre Michel Menger

Les auteurs sont inquiets. Après les hashtags #auteursencolère et #payetonauteur, ils se mobilisent à l'occasion des Etats généraux du Livre. La hausse de la CSG au 1er janvier 2018, la réforme de leur régime de retraites, le prélèvement de l'impôt à la source, l'évolution de la formation professionnelle continue, autant de réformes brûlantes d'actualité qui pourraient fragiliser encore le statut déjà précaire des auteurs. Car les nombreuses spécificités de leur statut semblent être systématiquement passées sous silence dans les tractations gouvernementales et parlementaires, et ce malgré des déclaration favorables aux auteurs du président de la République. Les auteurs sont-ils les oubliés de la nation? La réponse avec Pierre Michel Menger. 

Nombre d'auteurs sont obligés d'occuper des travaux annexes qui n'ont rien à voir avec leur fonction première. Mais les opinions publiques peinent à accepter qu'être auteur est un métier à part entière qui prend du temps!"Pierre Michel Menger

Formé à la philosophie à l’École normale supérieure, puis à la sociologie à l’EHESS, Pierre Michel Menger rejoint le Collège de France en 2013 et se spécialise durant toutes ces années sur la sociologie de la consommation, des modes de vie et du travail dans le monde de la production culturelle. 

Dans le monde des auteurs, 20% des gens raflent 80% des revenus. Il y a des inégalités internes structurantes dans ce milieu, et l'Etat doit les compenser pour lutter contre la précarité de ce statut."Pierre Michel Menger

Co-directeur de la Revue française de sociologie et membre du Conseil Scientifique de la Revue Économique, Pierre Michel Menger analyse les mutations de ce statut si spécial. 

Le métier d'auteur est extrêmement attractif pour les individus, l'industrie a besoin d'une grande diversité de productions pour être rentable, et ces facteurs provoquent surproduction, donc précarité."Pierre Michel Menger

Chroniques
13H24
6 min
Le Rendez-vous de la médiatrice
Des sujets tabous dans « Questions d’Islam » sur France Culture ?
Intervenants
  • sociologue, titulaire de la chaire Sociologie du travail créateur au Collège de France
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......