LE DIRECT
Le jury de la 71e édition du festival de Cannes le 8 mai 2018

Les femmes au cinéma : affaire Weinstein, et après ?

35 min
À retrouver dans l'émission

L'égalité hommes-femmes est-elle en progrès dans le monde du cinéma depuis l'affaire Weinstein? Brigitte Rollet, spécialiste du cinéma et de la télévision, Zabou Breitman, actrice, réalisatrice, membre du collectif 50/50, et Michèle Halberstadt, productrice chez ARP Sélection, défrichent le sujet.

Le jury de la 71e édition du festival de Cannes le 8 mai 2018
Le jury de la 71e édition du festival de Cannes le 8 mai 2018 Crédits : DAVID DEL RIO / NOTIMEX - AFP

Le cinéma et les femmes, quelle diversité ? 

Il y a celles qui se sont engagées dans la lutte contre le harcèlement sexuel avec le collectif Time’s Up, «ça suffit». Celles qui plaident aujourd’hui pour des quotas dans le cinéma. Celles qui croient que les mentalités changeront toutes seules avec le temps qui passe. Celles et ceux, car c’est un combat et une défaite qui se partage. 

Jusqu’ici, au festival de Cannes, c’était ça : des réalisateurs qui montrent leurs films, des actrices qui montent les marches. Au Palmarès, une exception, la palme d’or pour Jane Campion et sa leçon de piano en 93. Kathreen Bigelow de son côté, seule réalisatrice oscarisée avec les Démineurs.

Nous, on nous a appris à faire avec. Nos filles, elles ne vont pas faire avec." Brigitte Rollet

6 mois après l’affaire Weinstein, le festival a judicieusement jugé qu’il ne pouvait plus faire l’économie de cette question, celle de l’égalité hommes-femmes. Un jury majoritairement féminin, une présidente Cate Blanchett, l’héroïne de Todd Haynes en Carol ou Bob Dylan, dans I am not there… 3 films de femmes en compétition, et une montée des marches 100% féminine prévue samedi... La photo s’annonce un peu plus paritaire qu’à l’accoutumée. Mais à l’écran et derrière l’écran, la situation reste-t-elle un chantier à mener ?  

On en débat avec :

- Brigitte Rollet, chercheuse au Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines (UVSQ) et enseignante à Sciences-Po, auteure de « Femmes et Cinéma, sois belle et tais-toi », chez Belin.  

Cela fait des années que je parle des quotas, même si j'ai conscience que c'est un mot tabou en France. Si par le passé on avait attendu que les choses se fassent d'elles-mêmes, aujourd'hui les femmes n'auraient pas le droit de vote." Brigitte Rollet

- Zabou Breitman, actrice, réalisatrice, membre du collectif 50/50 2020. On lui doit entre autres « Se souvenir des belles choses », son premier film de cinéma, césarisé dans la foulée. Et récemment pour la télé « Paris etc », une série autour de 5 héroïnes, 5 destins de femmes qui sillonnent et se croisent dans la capitale. 

Quand j'ai fait mon premier film, on m'a dit : c'est très bien filmé, on dirait que c'est filmé par un homme." Zabou Breitman

- Michèle Halberstadt enfin… productrice chez ARP Sélection, de « Mes Provinciales » de jean-Paul Civeyrac à « Taxi 5 » de Franck Gastambide en passant par « Ni Juge ni soumise » de Jean Libon et « Nos Années folles » d’André Téchiné… En duplex des studios de FC au Palais des Festivals. 

On ne va pas sélectionner un film moins bon qu'un autre sous prétexte qu'il a été réalisé par une femme. Je ne suis pas plus bienveillante pour les femmes que pour les hommes. Un scénario est un scénario, il n'a pas de sexe." Michèle Halberstadt

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......