LE DIRECT
Edmund Phelps, prix Nobel d'économie 2006

L’esprit innovant d’Edmund Phelps

34 min
À retrouver dans l'émission

Edmund Phelps, économiste, Prix Nobel d’économie 2006. Il est de passage à Paris pour Les rendez-vous de Bercy. Son dernier essai, La prospérité de masse, est paru chez Odile Jacob au printemps dernier.

Edmund Phelps, prix Nobel d'économie 2006
Edmund Phelps, prix Nobel d'économie 2006 Crédits : James Leynse/Corbis - Getty

"Il y a une sorte de défaitisme qui règne : on dit qu'on ne peut rien faire. Or le chômage de masse n'est pas une fatalité." Edmund Phelps

Comment concilier innovation et justice sociale ? 

Edmund Phelps est le prix Nobel d'économie 2006, directeur du centre "Capitalisme et société" de l'université Columbia aux États-Unis. Il est également l'auteur, cette année, chez Odile Jacob, de La Prospérité des masses  : il s'agit d'un retour sur les racines historiques et intellectuelles des économies modernes, sur les périodes d'enrichissement qu'elles ont connues à partir de 1820, sur les raisons de ce dynamisme, avec peut-être l'envie de s'en inspirer aujourd'hui, de comprendre ces clés du succès, et d'y trouver des moyens d'action à partir de ce que le passé à pu produire de bon. Au cœur de la réflexion d'Edmund Phelps se trouve la question de l'innovation.

Il est de passage à Paris pour la première édition des "Rendez-vous de l'économie", sous le haut patronat du Ministère de l'Économie et des Finances. C'est une journée d'échanges et de débats sur les thèmes des ruptures technologiques et des inégalités qui bouleversent aujourd'hui marchés et modes de vie.  

"Je suis inquiet quand j'entends des économistes qui disent qu'il suffit de donner carte blanche aux entrepreneurs pour que tout aille bien." Edmund Phelps 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......