LE DIRECT

La littérature à quel prix ?

34 min
À retrouver dans l'émission

« Personne n’est jamais mort dans un roman. Car personne n’existe dedans. Les personnages sont des poupées remplies de mots, d’espaces, de virgules, à la peau de syntaxe. La mort les traverse de part en part, comme de l’air. Ils sont imaginaires, ils n’ont jamais existé. Ne croyez pas que cette histoire est réelle, c’est moi qui l’ai inventée. Si certains s’y reconnaissaient, qu’ils se fassent couler un bain. La tête sous l’eau, ils entendront leur cœur battre. Les phrases n’en ont pas. Ils seraient fous ceux qui se croiraient emprisonnés dans un livre. »

Voilà ce qu’écrivait Régis Jauffret dans le préambule de son roman Sévère paru au Seuil en 2010, un roman dont l’histoire et les personnages rappelaient sans les nommer le meurtre du banquier Edouard Stern par sa maîtresse. Régis Jauffret avait été attaqué par la famille du banquier pour « atteinte à la vie privée », qui avait finalement retiré sa plainte.

Elise Bidoit, elle, est allée au bout de son procès contre Christine Angot et son éditeur Flammarion, qui ont tous deux été condamnés la semaine dernière à verser 40 000 euros de dommages et intérêts à cette femme dont des éléments de la vie intime étaient dévoilés dans le roman Les Petits .

Le Tribunal de grande instance de Paris a également condamné l’éditeur Robert Laffont à verser 10 000 euros de dommages et intérêts au fils de l’écrivain Lionel Duroy, Raphaël, qui s’opposait à son père depuis la parution de Colères , publié en 2011.

Ces deux jugements dans des affaires impliquant des écrivains méritent qu’on s’y arrête, car ils touchent l’un comme l’autre à la difficile conciliation entre liberté de création et protection de l’intimité. La littérature a-t-elle sa place au tribunal ?

Charles DANTZIG, Chantal CHAWAF et Emmanuel PIERRAT
Charles DANTZIG, Chantal CHAWAF et Emmanuel PIERRAT Crédits : Corinne Amar - Radio France

Charles DANTZIG , écrivain, éditeur, producteur à France Culture

Chantal CHAWAF , romancière

Emmanuel PIERRAT , avocat, spécialiste du droit d’auteur

Sons diffusés :

  • Extrait du roman Sévère de Régis Jauffret, lu par Raphaël Bourgois, éditions du Seuil

  • Archive de Serge Doubrovsky dans l’émission « A voix nue » le 5 janvier 2004

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Pour accéder à la première partie de La Grande Table du 04.06.13 intitulée « Peut-on renoncer au pouvoir ? », cliquez ici.

L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......