LE DIRECT
Vandana Shiva

La vie en vert de Vandana Shiva

33 min
À retrouver dans l'émission

Ce midi, la grande prêtresse de l’écologie : de passage à Paris, la militante indienne Vandana Shiva nous parle de ses combats, de "l’ami" Nicolas Hulot et de l’accord de Paris… dénoncé par un certain Donald Trump.

Vandana Shiva
Vandana Shiva Crédits : Gilbert Novy / APA-PictureDesk / APA - AFP

La planète verte tourne-t-elle bien rond ? Vandana Shiva est l’invitée de La Grande Table pour répondre à cette question. Militante écologiste et féministe indienne, écrivaine et figure altermondialiste, activiste d’honneur de l’ONU, directrice de la fondation pour la Recherche en science, technologie et ressources naturelles, elle défend une agriculture paysanne et lutte aussi contre le brevetage du vivant. Elle revient du week-end We Love Green qui s'est tenu dans le bois de Vincennes le week-end du 10-11 juin, où elle a donné avec Lionel Astruck une conférence sur le thème « Démocratie de la terre ». Ils ont publiés ensemble un livre d’entretien, Vandana Shiva pour une désobéissance créatrice (Actes Sud, 2014). Vandana Shiva a postfacé Traque verte de Lionel Astruc, publié en mai 2017.

A ECOUTER ET A LIRE: Opération traque verte

Quelle est votre philosophie de vie Vandana Shiva ?

Ma philosophie a évolué au cours de ma vie. C’est une philosophie qui a émané de mes études en physique quantique. Le monde est connecté. Je le vois comme vivant. Je vois le potentiel humain pour la paix, pour l’amour, pour la compassion, mais je vois aussi le potentiel humain en termes de haine, de violence. Ma philosophie est forgée par la guerre contre la terre, la liberté, et la démocratie. Vandana Shiva

Si le premier ministre Indien Narandra Modi vous proposait d’entrer dans le gouvernement, accepteriez-vous ?

Je ne rentrerai dans aucun gouvernement. La liberté de servir des causes est fondamentale. Or, quand on est dans l’appareil politique, on devient un agent. Ou alors il faut partir. Nous venons de perdre en Inde notre ministre de l’environnement, qui refusait une moutarde génétiquement modifiée. Il a disparu. Voilà les conséquences lorsqu’on va à l’encontre d’un système politique qui s’engage à aider ceux gagnent de l’argent à en gagner d’avantage.

Quand les Etats prennent le relai, comme on l’a vu avec l’accord de Paris dans le cadre de la Cop 21, on aurait tendance à penser que le combat est gagné. Est-ce que la décision des Etats-Unis de sortir de l’accord de Paris prouve le contraire ?

Les propos de Trump font montre d’irresponsabilité, d’arrogance. Mais ce n’est pas le premier président américain à essayer de mettre à bas les lois de protection l’environnement. Avant le Sommet de la terre, Bush père a dit « Notre style de vie n’est pas à négocier », alors que 20% du public américain consommait 80% des richesses de la Terre. Le temps est venu de déclarer l’écocide comme crime envers l’environnement

A ECOUTER: Comment évaluer la décision du président Trump sur la Cop 21 ?

Quelle est la responsabilité pour ceux qui ne respecteraient pas les « droits » de la planète ?

Nous n’avons pas les moyens de faire un compromis avec l’avenir. Stephen Hawking disait que dans cent ans il n’y aurait plus d’hommes sur Terre, mais possiblement sur d’autres planètes. Moi je considère que nous avons une responsabilité envers cette planète, nous ne pouvons pas l’abandonner. L’extinction n’est pas inévitable; la fuite, elle, est irresponsable.

Vous êtes une scientifique. Avez-vous perdu toute foi dans le progrès ?

J’ai une très grande foi dans la vraie science qui nous permet d’avoir des connaissances plus approfondies des fonctions la nature. Le problème c’est que pendant deux ans, la science a été réduite à une fonction mécaniste, dans le déni de la vie et de la nature. C’est ce qui a créé des problèmes comme les désastres écologiques liés à l’agriculture chimique. La vraie science, c’est l’agroécologie.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sons diffusés :

  • Extrait d'un discours de Donald Trump annonçant le retrait des Etats-Unis de l'accord climat de Paris
  • Extrait d'une parole de l'écrivaine et journaliste Naomi Klein, La Grande Table, 27 avril 2015

Et en première partie d'émission, retrouvez la tête d'affiche Laurent Lafitte, pour sa nouvelle performance dans "K.O.", et deux actualités théâtrales sur la scène de la Comédie-Française...

Intervenants
  • Ecologiste Ecrivain Féministe indienne Prix Nobel Alternatif en 1993
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......