LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Cimetière de l'Âge du Bronze

L’archéologue peut-il modifier le cours de l’histoire ?

34 min
À retrouver dans l'émission

L'archéologie aujourd'hui, une autre histoire des civilisations, une "révolution silencieuse" favorisée depuis une trentaine d'années par les progrès de la discipline. On en parle avec Jean-Paul Demoule, co-directeur d'"Une histoire des civilisations" (La Découverte, Inrap, 2018).

Cimetière de l'Âge du Bronze
Cimetière de l'Âge du Bronze Crédits : picture alliance - Getty

Depuis plus de trente ans, la discipline a fait un "boom" technique et méthodologique, ouvrant la voie à des découvertes significatives, permettant de documenter autrement des choses sues ou méconnues, révélant aussi des pans ignorés de l’Histoire : du berceau de l’humanité à la fondation des grands empires, de leur dislocation à la mondialisation.

L'archéologie est devenue l’étude des sociétés humaines à travers les vestiges matériels, on peut faire une archéologie du temps présent.                
(Jean-Paul Demoule)

Professeur à l'université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, pionnier de l’archéologie préventive, notre invité, Jean-Paul Demoule, co-dirige Une histoire des civilisations (Inrap /La Découverte, 2018) qui rassemble les contributions de soixante-dix spécialistes et montre comment l’archéologie a bouleversé nos connaissances.

Un travail qui sort de l'ordinaire, se voulant non-européocentriste et revenant sur la stabilité même des identités, en partie grâce aux apports de la recherche ADN quant à l'origine de l'Homme.

L’émergence d’Homo sapiens n’est plus une ligne avec des singes qui se  redressent en file indienne, mais un buissonnement permanent.                
(Jean-Paul Demoule)

Plus encore, l'archéologie se pratique aujourd’hui dans le monde entier et jusque sous les mers. Elle distingue l’œuvre de l’homme et l’action de la nature, valorisant notamment le rapport de l'homme à son milieu.

Des évolutions morphologiques de l'Homme archaïque à la construction et l’effondrement des Etats, en passant par l’apparition possible des conflits avec la sédentarité et les enjeux philosophiques dans la domestication de l'animal, revalorisation d'une discipline touchée par une "révolution silencieuse",  la plus à même, probablement, de revenir aux racines de humaines pour mieux comprendre le présent.

Pour aller plus loin : 

"Comment changer le cours de l'histoire?" (David Graeber et David Wengrow, avec Jean-Paul Demoule, Irène Pereira et Emmanuel Todd) in Revue du Crieur, n°11 (Médiapart, La Découverte, octobre 2018) 

Intervenants
  • Archéologue et préhistorien français. Professeur émérite de protohistoire européenne à l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, membre honoraire de l'Institut universitaire de France et ancien président de l'Inrap
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......