LE DIRECT

L'art contemporain n'est-il qu'un discours ?

33 min
À retrouver dans l'émission

La sociologue Nathalie Heinich , directrice de recherche au CNRS, spécialiste d'art, fait paraître chez Gallimard, Le paradigme de l'art contemporain : structures d'une révolution artistique . Nathalie Heinich étudie la surprise du public face à l'art contemporain. Elle est l'auteure de nombreux ouvrages sur cette question.

Quelques articles de Nathalie Heinich disponibles en ligne :

L'historien et critique d'art Stéphane Guégan , commissaire en 2011 de l'exposition "Manet, inventeur du Moderne" au Musée d'Orsay, sera aux côtés de Caroline Broué et d'Antoine Mercier pour interroger Nathalie Heinich . Il a fait paraître chez Hazan Cent tableaux qui font débat (2013).

Quelle est la valeur de l'art contemporain ?

On parle d'art contemporain pour qualifier un monde plutôt que des oeuvres. Les partisans et les détracteurs de l'art contemporain ne parlent peut-être pas de la même chose. Les anti jugent les oeuvres et les pro parlent d'un ensemble de choses qui renvoient à une grammaire et à des codes. La spécificité de l'art contemporain est telle que la perception diffère complètement chez les uns et les autres.

Nathalie Heinich
Nathalie Heinich Crédits : baert

Dans l'expression "art contemporain", le mot contemporain n'est pas un terme chronologique, mais un terme générique qui désigne une certaine catégorie d'art. Il correspond non tant à une période de l'art qu'à un certain nombre de critères. Les critères sont fondamentalement différents. En art moderne, ce qui fait oeuvre, c'est un objet censé exprimer l'intériorité de l'artiste en transgressant les règles de la figuration classique. L'art contemporain transgresse les frontières de l'art telles que les conçoivent l'art moderne et l'art classique.

La singularité est un impératif fondamental de l'art contemporain. On est dans ce que j'appelle le "régime de la singularité", depuis le milieu du XIXe siècle. L'impératif de renouvellement, d'originalité, est obligatoire.

L'oeuvre dans l'art contemporain ne réside plus dans l'objet mais dans l'expérience que l'objet va provoquer.

Dans sa chronique Les Idées au Quotidien, Raphaël Bourgois pose aujourd'hui la question suivante : "Que peut une image ?". Cette interrogation fait la une du dernier numéro des Carnets du Bal , revue éditée par le musée parisien Le Bal.

Dans ce dernier numéro les Cahiers du Bal mettent à contribution des artistes, philosophes, historiens, anthropologues et critiques pour comprendre le contexte dans lequel se pose la question du pouvoir des images.

Écoutez ou réécoutez la première partie de La Grande Table consacrée à Philippe Jaccottet en cliquant ici.

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Intervenants
  • historien, critique d’art, Conseiller scientifique auprès de la Présidence du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie.
  • Sociologue, directrice de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique)
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......