LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Scène de banquet avec le roi de France Louis XIV, 1687, gravure, France, XVIIème siècle, Paris, Bibliothèque Des Arts Decoratifs (

L’avenir est-il dans l’assiette ?

33 min
À retrouver dans l'émission

Qui prend encore le temps de manger? Jacques Attali, économiste et écrivain, nous livre une histoire de l'humanité à travers l'ouvrage "Histoires de l'alimentation" (Fayard, 2019). Car la conversation à table et le plaisir de manger sont les garants d'une forme de sociabilité en voie de disparition.

Scène de banquet avec le roi de France Louis XIV, 1687, gravure, France, XVIIème siècle, Paris, Bibliothèque Des Arts Decoratifs (
Scène de banquet avec le roi de France Louis XIV, 1687, gravure, France, XVIIème siècle, Paris, Bibliothèque Des Arts Decoratifs ( Crédits : DEA PICTURE LIBRARY - Getty

De quoi manger devrait-il être le nom ? Telle est la question qui guide la réflexion de Jacques Attali, économiste et essayiste, tout au long de l'ouvrage Histoires de l'alimentation (Fayard, 2019). Ancien conseiller spécial du président François Mitterrand et créateur de Positive Planet, il s'est notamment intéressé à la symbolique et aux enjeux de l’alimentation dans "Le Sens des Choses" sur France Culture, une série de huit émissions dédiées et diffusées à l'été 2017.

Le repas est subversif car il prend du temps sur la marchandise.                    
(Jacques Attali)

Il remet aujourd'hui le sujet sur la table avec Histoires de l'alimentation, remarquant que l'on prend de moins en moins de temps pour manger dans nombre de pays où cette activité est devenue une commodité. 

Dans ce qu’on appelle « l’art d’être français », je mettrais au premier rang notre gastronomie.    
(Jacques Attali) 

Je pense que l’on sera tous vegans dans cinquante ans ; la question est de savoir si on le sera de manière autoritaire ou culturelle.    
(Jacques Attali)

L’histoire qu'il nous en livre, de l’apparition de la sédentarité sur les rives fertiles du Nil à l'établissement des empires et des banquets, en passant par l'affirmation de la gastronomie française en Europe et par l'instrumentalisation industrielle de la nourriture aux Etats-Unis, avec l'arrivée des premiers fast-foods, montre que l’alimentation porte des enjeux sociaux, politiques, culturels et sanitaires dont dépend la sauvegarde à venir de la planète et de la vie humaine. 

Un des temps les plus subversifs à l’égard du capitalisme est le repas.                              
(Jacques Attali)

L'enjeu est tel que les données alimentaires deviennent progressivement la nouvelle conquête des compagnies d'assurance, du pouvoir et des GAFAM : entre frigos connectés et régimes encourageant à l'auto-surveillance, l’alimentation deviendra le moyen d'une nouvelle surveillance de l'individu. Par opposition, Jacques Attali prône un retour au repas partagé et au plaisir du goût, à la conversation et à l'éducation à l'art de la table.

S’il y avait un plat européen qu’on devait nommer aujourd’hui, il serait américain.            
(Jacques Attali)

Extraits sonores :

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......