LE DIRECT
Un studio de photographie numérique.

Le vide politique du cinéma français ?

34 min
À retrouver dans l'émission

Dialogue avec Jean-Philippe Tessé des "Cahiers du cinéma" et le comédien Vincent Lindon sur la place qu'occupe la politique dans le cinéma français.

Un studio de photographie numérique.
Un studio de photographie numérique. Crédits : Peter Dazeley - Getty

« De Jacques Audiard aux néo-beaufs en passant par La Loi du Marché  », aucun film n’avait été épargné par le numéro de septembre 2015 des Cahiers du cinéma intitulé « Le vide politique du cinéma français ». Jean-Philippe Tessé , rédacteur en chef adjoint de la revue, avait alors signé l’article « Chiens battus (retour sur La Loi du marché ) » revenant plus spécifiquement sur le film de Stéphane Brizé dans lequel Vincent Lindon  jouait un chercheur d’emploi devenant à peu à peu complice d'un système dont il était la victime. La présence de ces deux invités dans la Grande table est l’occasion pour nous de revenir sur ce débat.

Couverture des Cahiers du cinéma  n°714 - Septembre 2015
Couverture des Cahiers du cinéma n°714 - Septembre 2015

Le problème du cinéma français est qu’il est dominé par une forme qui est le naturalisme (…). On veut du jamais-vu ! Jean-Philippe Tessé

La politique, peut-être, vous est insuffisante dans la fiction et dans le film, mais vous avez oublié la manière dont il a été fait, et là c’est de la politique. Vincent Lindon

Sons diffusés : Archive INA France Culture du 15/06/11 : Alain Cavalier et Extrait du film « Pater »

Eric Clapton – « Double Trouble »

Retrouvez ici la première partie de l’émission pour un entretien en compagnie de Vincent Lindon  pour son film Les Chevaliers blancs .

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......