LE DIRECT

Les enjeux climatiques 1/5 : L'opinion est-elle imperméable au diagnostic scientifique du réchauffement climatique?

34 min
À retrouver dans l'émission

Le 23 octobre dernier les 1300 délégués représentants de 195 pays réunis à Bonn se sont mis d'accord assez difficilement sur un texte de négociation en vue de la prochaine COP21 qui a pour but de trouver un accord mondial pour limiter le réchauffement climatique. En même temps, le présentateur de la météo sur France 2, Philippe Verdier a été mis à pied par sa direction pour avoir publié un livre climatosceptique. Y a t il une relation biaisée entre les scientifiques, les journalistes et l'opinion? Pourquoi une réalité scientifique a t-elle du mal à passer dans l'opinion? Quelle est la responsabilité des journalistes?

une grosse vague au large d'Hawaï
une grosse vague au large d'Hawaï Crédits : Corbis

Le climato-scepticisme a-t-il vraiment une place importante dans l'opinion ? Comment a-t-il construit un argumentaire et une rhétorique qui se sont diffusés par les médias et par internet? Sur quelles idées s'appuie-t-il? Il semble que ces questions soient en partie dues à un désacord sur la dimension scientifique, certaine, factuelle du réchauffement climatique et de ses nombreuses conséquences. Selon nos deux invités, Stéphane Foucart et Catherine Guilyardi, cette réalité ne devrait pas faire l'objet d'un débat car le diagnostic est indubitable. Ce sont en revanche les mesures à prendre qui doivent faire l'objet d'une discussion urgente.

Catherine Guilyardi : "Le climat n'est pas une question d'opinion, c'est une question de science. Il n'y a pas de débat sur la responsablité de l'homme et la nécessité d'agir."

Stéphane Foucart : "La prudence scientifique c'est d'essayer de donner le diagnostic le plus juste possible. Le giec a été extraordinairement sceptique face à sa propre science."

Son diffusé, choix de l'invité :

Philipp Glass, Metamorphosis V (interprété par Bruce Brubaker).

Retrouvez ici le deuxième volet de notre série sur les enjeux climatiques avec Catherine Larrère, organisatrice du colloque "Comment penser l'anthropocène", écoutez ici la troisième partie avec Bruno Latour qui publie Face à Gaïa . et ici la quatrième partie avec le physicien Sébastien Balibar qui nous parle de la transition énergétique. Enfin, retrouvez ici le 5ème volet avec la juriste Mireille Delmas-Marty : que peut faire le droit pour la lutte climatique?

Retrouvez ici la première partie de l'émission avec le traducteur André Marrkowicz : qu'est-ce qu'une langue? L'identité s'y joue-t-elle? Qu'est ce que traduire?

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......