LE DIRECT
Sieste pendant une petite pluie au parc Anacostia, Washington, DC, Etats-Unis, août 2018

L’oisiveté sauvera-t-elle le monde ?

34 min
À retrouver dans l'émission

Quelle alternative à la vie laborieuse ? Tom Hodgkinson déroule une éthique de la paresse dans "L'art d'être oisif dans un monde de dingue" (Les Liens qui Libèrent, 2018).

Sieste pendant une petite pluie au parc Anacostia, Washington, DC, Etats-Unis, août 2018
Sieste pendant une petite pluie au parc Anacostia, Washington, DC, Etats-Unis, août 2018 Crédits : The Washington Post - Getty

Avec l’essayiste britannique Tom Hodgkison, fondateur de la revue The Idler, « le paresseux », auteur de L’art d’être oisif dans un monde de dingue, best seller sorti en 2005 et enfin traduit en France en 2018, aux éditions Les Liens qui Libèrent, où il érige en principes tout ce que la société et la morale bannissent : sieste, grasse matinée, école buissonière, contemplation, mais aussi tabac et gueule de bois. 

Ce n’est pas impossible, de vivre une vie accomplie qui ne soit pas uniquement une vie de travail.    
(Tom Hodgkinson)

Manifeste pour un retour au bien vivre, hors des contrôles horlogers et des mythes qui, depuis la révolution industrielle, relient le travail et une vie d'effort à la morale conventionnelle. Eloge de la paresse, déjà traité par nombre d'auteurs, de Robert Louis Stevenson à Jerome K. Jerome, un appel à l'acceptation des simples plaisirs de la vie. Car sans excès, la consommation de tabac ou le premier verre de la journée pourraient, selon Tom Hodgkinson, être consommés dans une perspective créatrice et contemplative, et le travail créateur. Car ne rien faire, prendre son temps, c'est parfois faire plus efficacement.

Le problème avec les politiques, c’est qu’ils sont guidés par les principes utilitaires. Ils ne sont pas romantiques.    
(Tom Hodgkinson)

Aux Royaume Uni, L’Art d’être oisif sera suivi de L’Art d’être libre dans un monde absurde (Les Liens qui Libèrent, 2017), nouvel appel à la résistance dans un monde de la consommation, de l'ennui et de l’accélération.

Extraits sonores:

  • Philippe Noiret dans Alexandre le Bienheureux (Yves Robert, 1968)
  • Bertrand Russel, "On smoking"

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......