LE DIRECT

Parler autrement de la polygamie. / Grand entretien avec Patricia Petibon.

1h24
À retrouver dans l'émission

1ère partie: La Conversation: Parler autrement de la polygamie.
Peut-on être à la fois féministe et polygame ? C'est la question que se pose notre Grande Table d'aujourd'hui à partir d'un récent portrait consacré le 21 novembre dernier à Cheikha Moza, la deuxième des trois épouses de l'émir du Qatar. Diplômée en sociologie, mariée à 18 ans après un arrangement politique important dan son pays, Cheikha Moza a pris ces dernières années un poids politique important dans son pays, et c'est l'un des seuls visages féminins du Qatar connu à l'étranger. Elle jouit d'une liberté de ton qui lui permet même de souhaiter ouvertement plus de démocratie et de féminisme, mais d'un féminisme islamique...

Comment un fait comme la polygamie peut devenir un problème politique et se couple à des questions comme celles de l'immigration? Une réflexion sur la polygamie peut-elle être séparée d'une critique du patriarcat? Qu'attaquons-nous en Occident lorsque nous critiquons la polygamie et quels principes mettons-nous en avant?

Avec:

Catherine Clément , philosophe.

Mathieu Potte-Bonneville , professeur de philosophie en classe préparatoire, directeur de programme au Collège international de philosophie.

Geneviève Brisac, écrivain.

Patricia Petibon
Patricia Petibon Crédits : Marion Siéfert - Radio France

2ième partie: Grand entretien avec Patricia Petibon.
Patricia PETIBON, soprano et artiste éclectique, classique, moderne, pour Melancolia. Spanish airs and songs (Deutsche Grammophon), et « Debussy, Barber, Poulenc », à la salle Pleyel les 14 et 15 décembre.

Nous passons cette deuxième partie de la Grande Table en compagnie d'une "voix", celle d'une grande soprano colorature révélée à la fin des années 1990 par le chez d'orchestre américain William Christie (tout comme la soprano Stéphanie d'Oustrac que nous avions reçue le 26 septembre dernier).

Artiste éclectique, notre invitée navigue entre musiques savantes et musiques populaires, théâtre et chant, elle est capable d'interpréter la Lulu de Berg comme de passer de Scarlatti à Poulenc, de Haendel à Offenbach... Dès lors, il semblait évident pour elle de se tourner vers les zarzuelas, ces formes d'opérette ou d'opéra comique typique de la culture espagnole alliant musique populaire, musique savante, passages parlés et moments dansés, qui connurent un âge d'or à la fin du XIXe et au début du XXe siècle...

Morceaux difusés:

  1. Geronimo Gimenez, "La tarantule", extrait du disque "Melancolia".

  2. Manuel de Falla, "La vida breve", extrait du disque "Melancolia".

  3. Victoria de Los Ageles chante "Salud".

  4. Massenet, "Cendrillon. Air de la Fée", sur le disque "French Touch" de Patricia Petibon.

  5. Alban Berg, "Lulu", Acte I, Paticia Petibon dans la mise en scène d'Olivier Py.

  6. Heitor Villa -Lobos, "Bachians Brasileiras. Aria Cantilène", extrait du disque "Melancholia".

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......