LE DIRECT
Claude-Henri de Rouvroy comte de Saint-Simon, dit Saint-Simon (1760-1825)

Petite philosophie du « Saint-simonisme »

34 min
À retrouver dans l'émission

Alors que se développe un regain d'intérêt scientifique et médiatique pour Claude-Henri de Saint-Simon (1760-1825), théoricien audacieux du "système industriel" et du "Nouveau Christianisme", nous recevons les philosophes Pierre Musso et Juliette Grange, tous deux spécialistes du penseur.

Claude-Henri de Rouvroy comte de Saint-Simon, dit Saint-Simon (1760-1825)
Claude-Henri de Rouvroy comte de Saint-Simon, dit Saint-Simon (1760-1825) Crédits : Bianchetti Stefano - AFP

Le macronisme est-il un saint-simonisme ?

Macron, comme Saint-Simon, veut modifier la société à partir de la révolution numérique. Mais les utopies technologiques sont plus faciles à réaliser que les utopies sociales et politiques." Pierre Musso

Le nom de ce philosophe du 19e siècle est revenu plusieurs fois des derniers jours comme étant une des sources d’inspiration majeures de la politique du président… Bruno Cautrès avec «ce que Macron doit à Saint-Simon» (Le Monde), Christophe de Voogd avec «Macron et le retour de Saint-Simon» (Le Figaro), Jacques Julliard dans « Le macronisme ou le spectre de l’épistocratie» (Le Figaro) ou encore Alexandre Viala (Le Monde), se sont essayés à cette comparaison audacieuse.  Mais après ces quelques tribunes, la filiation fait débat. Un groupe de chercheurs de l'université de Saint-Etienne, impulsés par le projet de recherche "l'ANR-Saint Simonisme 18-21" l'a fortement contestée dans une contre-tribune parue dans Libération.

Macron utilise l'Etat pour affaiblir l'Etat, pour baisser les services publics, réduire sa fonction redistributrice. Saint-Simon au contraire, prône de mettre l'ensemble de l'industrie au service de la classe la plus nombreuse et la plus pauvre" Juliette Grange 

Saint-Simon, considéré souvent comme le père de la sociologie, ennemi des religions et thuriféraire du progrès scientifique, théoricien d’un « Nouveau Christianisme » destiné à « assurer le sort de la classe la plus nombreuse et la plus pauvre », exerce une influence majeure tant sur le libéralisme économique que sur le socialisme, courants tous deux nés après sa morts.  

L'oeuvre de Saint-Simon avec l'idée d'industrialisme, est la matrice des idéologies du 19e et du 20e siècle, en amont du libéralisme économique et du socialisme. Il faut revenir à cette source si l'on veut construire la société de demain." Pierre Musso

Le vrai du faux avec nos invités, Juliette Grange, Professeur de philosophie à l’université François Rabelais de Tours, spécialiste de la pensée française du XIXe siècle, auteure de Auguste Comte. La politique et la science (Odile Jacob), et plus récemment des Néoconservateurs (Agora Pocket 2017) et Pierre Musso, professeur émérite de sciences de l’information et de la communication à l’Université de Rennes II et à l’École Télécom Paris Tech. Il a notamment co-dirigé l’édition critique des Œuvres complètes d’Henri Saint-Simon (2012, PUF), auquel a participé Juliette Grange, publié l’an dernier La Religion industrielle (Fayard). 

Le grand leitmotiv de Macron est de parler d'efficacité. C'est l'extension de l'idéologie managériale à la politique. Si cela le rapproche de la doctrine de Saint-Simon, Macron la vide de sa substance sociale." Pierre Musso 

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......