LE DIRECT
Vue générale de la tribune du Congrès  de l'Unité des Socialistes qui s'est déroulé du 11 au 13 juin 1971 à Epinay-sur-seine.

Philippe Raynaud, La Vème République à bout de souffle

31 min
À retrouver dans l'émission

Philippe Raynaud, politiste et professeur de science politique à l'Université Paris 2, philosophe, publie « L’Esprit de la Vème République », l’histoire, le régime, le système (Editions Perrin)

Vue générale de la tribune du Congrès  de l'Unité des Socialistes qui s'est déroulé du 11 au 13 juin 1971 à Epinay-sur-seine.
Vue générale de la tribune du Congrès de l'Unité des Socialistes qui s'est déroulé du 11 au 13 juin 1971 à Epinay-sur-seine. Crédits : AFP - AFP

Auteur d'ouvrage d'analyse politique comme "L'extrême gauche plurielle. Entre démocratie et révolution", paru en 2001, et d'essais de philosophie politique : "Trois révolutions de la liberté : Angleterre, Etats-Unis, France" publié en 2009 aux PUF ou encore "La politesse des Lumières" chez Gallimard en 2013, il publie ce mois-ci son nouvel ouvrage.

"J'ai passé l'essentiel de ma vie politique avec cette République et j'ai trouvé qu'il était temps pour moi de dire ce que j'en pensais."

"Je n'ai pas beaucoup de sympathie pour ce régime mais je le préfère à une VI° République." Philippe Raynaud, La Grande Table

L'oeuvre tente de dresser la synthèse des forces en présence et de la dynamique engendrée par ce régime né en 1958, une synthèse paradoxale : fin du parlementarisme absolu, présidentialisation du régime... Philippe Raynaud nous propose une réflexion axée sur la logique politique des institutions.

"Les difficultés tiennent peut-être moins au régime lui-même qu'à une certaine incompréhension des mécanismes parlementaires."

"Tous les systèmes politiques rationnels contraignent au vote utile [...] encore faut-il savoir où il est". Philippe Raynaud, La Grande Table

Après avoir favorisé la bipolarisation de la vie politique française, la Vème doit faire face à une fragmentation des forces politiques, à l'émergence de nouveaux acteurs "procureurs véhéments du système" et à une perte d'influence de deux partis de gouvernements. Comment supportera-t-elle la recomposition du paysage politique ?

"Le Parti Socialiste a initialement choisi les primaires pour se sortir d'une difficulté qui s'est retournée contre lui : on assiste aujourd'hui à une profonde division entre un parti et son électorat de gauche." Philippe Raynaud, La Grande Table

Pour réécouter Guy Cassiers en première partie d'émission, c'est ici

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......