LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Robert Badinter (2013)

Que faire des terroristes ?

35 min
À retrouver dans l'émission

Déchéance de nationalité, perpétuité réelle... Les mesures visant les auteurs d'actes terroristes font débat. Avec nous pour en parler dans la seconde partie de la Grande table, l'ancien ministre de la Justice Robert Badinter.

Robert Badinter (2013)
Robert Badinter (2013) Crédits : Charles Platiau - Reuters

Après le débat sur la déchéance de nationalité - dont la réforme a finalement été abandonnée la semaine dernière - c'est au tour de la "perpétuité réelle" de poser question. Le 3 mars dernier, lors de l'examen en première lecture du projet de loi sur la réforme pénale, les députés ont adopté un amendement prévoyant une peine de "perpétuité réelle" pour les auteurs de crimes terroristes, avec une peine de sûreté portée à trente ans. Puis, quelques jours après l'arrestation de Salah Abdeslam - le seul terroriste ayant directement participé aux attentats du 13 novembre encore vivant - la députée Nathalie Kosciusko-Morizet a réclamé la mise en place de la "perpétuité effective" pour condamner les auteurs d'actes terroristes, c'est-à-dire, sans possibilité de mettre fin à la période de sûreté. Mais certains s'élèvent contre cette idée d'emprisonnement, sans aucun espoir de sortie.

Que faire des terroristes ? Pour en discuter avec nous, l'avocat et l'ancien ministre de la Justice Robert Badinter, également  figure emblématique de la lutte contre la peine de mort. Il dialoguera avec le philosophe Michaël Foessel, professeur à l'école Polytechnique.

"Il n'y a que deux types de justice: une justice d'élimination et une justice de réinsertion. Ou bien vous croyez dans les vertus d’une justice d’élimination, et l’on voit où cela mène. Ou bien vous la refusez et ça, c’est l’idée même des droits de l’Homme : vous la refusez ! Parce que nul ne peut attenter à la vie d’autrui, même nous société vis à vis du criminel. Ce droit au respect de la vie que le terroriste bafoue, à l’égard de laquelle il n’a que mépris, c’est notre premier fondement. C’est le droit à la vie !” Robert Badinter

Son diffusé :

  • "L'assasin assassiné", Julien Clerc

(Ré)écoutez ici la première partie de l'émission, avec l'écrivaine Annie Ernaux qui nous parle de son dernier livre, Mémoire de fille (Gallimard).

Intervenants
  • homme politique, ancien président du Conseil Constituttionnel, ancien Garde des Sceaux
  • philosophe, spécialiste de la philosophie allemande et de la philosophie contemporaine, et professeur à l'école Polytechnique
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......