LE DIRECT

Quelle critique du néolibéralisme ? / Grand entretien avec Jeanne Balibar.

1h25
À retrouver dans l'émission

1ère partie : Quelle critique du néolibéralisme ?
Le point de départ de notre conversation d'aujourd'hui est le dernier livre du philosophe Dany-Robert Dufour, L’individu qui vient après le libéralisme qui a paru chez Denoël à l’automne dernier. Cet essai présente deux démarches. La première est constatative et souligne la crise de civilisation que traverse notre société, au-delà de la crise économique si souvent dénoncée. Dans sa logique, l’auteur conçoit le néolibéralisme comme la cause profonde de cette crise, ce qui l’amène à s’interroger sur les moyens de résister à ce qu’il appelle « le Divin Marché », devenu selon lui notre nouvelle religion. Ainsi, dans un second temps, il définit une série de propositions qui viennent répondre à la critique formulée.

Entre critique du néolibéralisme et dénonciation d’une certaine forme d’individualisme, il s’agit de saisir les enjeux philosophiques et politiques qui surgissent de ce débat.

Avec : Roland CASTRO Michael FOESSEL François CUSSET
Archives diffusées :

  • Manuel VALLS face à Jean-François Copé le 12/01/2011 sur LCP.

  • Alain BASHUNG, "C'est comment qu'on freine ?".

2ème partie : Grand entretien avec Jeanne BALIBAR.
De l’héroïne de La Dame aux camélias , roman d’Alexandre Dumas fils, publié en 1848, on retient une grande icône romantique et on se rappelle quelques visages célèbres comme celui de Greta Garbo dans le film de Georges Cukor. La Dame aux camélias c’est avant tout, dans l’imaginaire populaire, l’histoire de Marguerite Gautier et d’Armand Duval, de la courtisane et du jeune bourgeois qui s’aiment d’un amour pur. Amour que le père d’Armand, soucieux des convenances sociales, condamne. Un amour encore, qui se voit donc contrarié après que le père d’Armand a demandé à Marguerite de renoncer à son fils pour préserver les apparences sociales.

Jeanne Balibar
Jeanne Balibar Crédits : Sarah Cuvelier - Radio France

Dans l’adaptation, que l’on peut voir depuis samedi au théâtre de l’Odéon à Paris, le metteur en scène Frank Castorf propose un tout autre point de vue qui fait de sa Dame aux camélias une pièce à la fois politique, subversive et contemporaine. C’est peut-être pour ces raisons que la comédienne, qui est notre invitée aujourd’hui, a eu envie de participer à l’aventure.

Jeanne BALIBAR , a joué au théâtre dans des mises en scène de Jacques Lassalle, Philippe Adrien, Muriel Mayette, Olivier Py, Julie Brochen. A l’écran c’est devant la caméra d’Arnaud Desplechin, de Mathieu Amalric, de Christophe Honoré, de Jacques Rivette qu’on a pu la voir. Elle a aussi chanté avec Rodolphe Burger, milité à Act Up et dansé avec Boris Charmatz. Elle incarne une hôtesse de l’air dans A l’âge d’Ellen , sorti au cinéma mercredi dernier, et dans cette Dame aux camélias non conventionnelle, elle est « l’ange du désespoir ».

Archives diffusées :

  • Greta GARBO dans "Camille" de George Cukor (1936).

  • Giuseppe VERDI, La Traviata , Air de Violetta (acte 1), interprété par Montserrat Caballe, sous la directon de George Pretre.

  • Extrait du spectacle "La Dame aux camélias" de Frank CASTORF.

  • Jeanne BALIBAR sur France Culture "Les nuits magnétiques" de Colette Fellous, le 21/07/1993.

  • Extrait de la bande annonce de "A l'âge d'Ellen" de Pia Marais (2012).

  • Jeanne BALIBAR, "Rien" de l'album Slalom Dame .

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......