LE DIRECT

Révolution dans la fiction : qu’est-ce qu’un livre sans livre ?

34 min
À retrouver dans l'émission

Le philosophe Jacques Rancière est aujourd'hui l'invité de la Grande Table. Il fait paraître à la Fabrique Le Fil perdu. Essais sur la fiction moderne . Le critique littéraire Marin de Viry sera aux côtés de Caroline Broué et d'Antoine Mercier pour discuter les thèses de cet ouvrage.

Jacques Rancière mène depuis très longtemps une réflexion sur la littérature. Il est notamment l'auteur de La Chair des mots. Politique de l'écriture (Galilée, 1998) et de La Parole muette. Essai sur les contradiction de la littérature (Hachette, 1998).

Il a défini en 2007 une politique de la littérature : il opère une distinction entre les liens que la littérature entretient avec l'engagement et la façon dont la littérature inscrit dans la fiction elle-même l'engagement politique (Politique de la littérature , Galilée, 2007).

Comment la démocratie s'exprime dans la littérature ?

Marin de Viry et Jacques Rancière
Marin de Viry et Jacques Rancière Crédits : CM - Radio France

Il y a des moments où des formes d'expression disent quelque chose qui se passe dans la société et révèlent de nouvelles possibilités qui s'offrent à tous. Le roman a coïncidé avec l'élargissement du champ même du possible. Au XIXe siècle, un ordre du monde est bouleversé.

Je pense qu'il y a des moments où des formes d'art, des formes d'expression, jouent un rôle important pour créer des espaces d'égalité sensible.

On voit bien qu'il y a en France un recul des intellectuels, des écrivains, par rapport à ce qu'a été notre histoire.

Extrait de l'ouvrage

" Il n'y a pas de bonne fin. Et pourtant le roman doit en avoir une. Son seul choix n'est-il pas alors entre l'artifice et le mensonge ? L'artifice, c'est le deus ex machina qui vient du dehors mettre fin à une histoire de chimère qui n'a pas de raison de s'arrêter (...).

Mais il y a pire que l'artifice maladroitement greffé pour clore la fiction interminable. Il y a le mensonge qui en nie le principe même."

Dans sa chronique Les Idées au Quotidien , Raphaël Bourgois s'intéresse aujourd'hui aux politiques de Maurice Blanchot , en écho avec le dernier numéro de la revue Lignes .

Maurice Blanchot est une figure majeure de la pensée d'extrême-gauche, qui a marqué plusieurs générations d'intellectuels. La publication de textes antidémocratiques et antisémites, écrits par Maurice Blanchot jusqu'au début des années 1940, met en lumière le passé de l' "autre Blanchot".

S'interroger sur le passé de Blanchot, c'est aussi interroger la victoire de la démocratie sur le totalitarisme.

Écoutez ou réécoutez la première partie de La Grande Table avec l'écrivain Alaa El Aswany en cliquant ici.

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......