LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les unes des quotidiens « Le Monde », « La Croix », « Le Figaro », « Libération » et l'hebdomadaire satyrique « Charlie Hebdo », suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris, à Gardanne en France le 18 novembre 2015

Vers une presse sans journalistes ?

34 min
À retrouver dans l'émission

Quelle situation des journalistes aujourd'hui, entre précarité, perte de confiance et mutations? On en parle avec Olivier Goujon, journaliste photoreporter, auteur de "Ces cons de journalistes", Olivier Pilmis, auteur de "L'intermittence au travail" et Thomas Pitrel, journaliste à SO PRESS.

Les unes des quotidiens « Le Monde », « La Croix », « Le Figaro », « Libération » et l'hebdomadaire satyrique « Charlie Hebdo », suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris, à Gardanne en France le 18 novembre 2015
Les unes des quotidiens « Le Monde », « La Croix », « Le Figaro », « Libération » et l'hebdomadaire satyrique « Charlie Hebdo », suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris, à Gardanne en France le 18 novembre 2015 Crédits : Jean-Marc ZAORSKI/Gamma-Rapho

Très critiqués pour leur traitement médiatique des Gilets jaunes, les médias n’auraient pas joué leur rôle : ils seraient de parti pris, au service du pouvoir. Déconnectés de leur base, loin du terrain, « les journalistes » ne seraient plus les interprètes de la société, ni un contrepouvoir solide et nécessaire. D’une presse pluraliste au parti unique des médias, du jeune pigiste à l'éditorialiste, quelle situation, quelles difficultés et quelles inégalités pour ces professionnels?

La crise de confiance, c’est l’aspect le plus grave de la crise des journalistes.                                      
(Olivier Goujon)

Derrière la défiance actuelle, dont atteste le 32ème baromètre de la confiance des Français dans les médias réalisé par Kantar pour La Croix, il y a une profession en crise ou, du moins, en pleine mutation, confrontée au numérique et à la chasse au direct.

C'est justement la situation de la presse vue de l'intérieur qu’il analyse dans Ces cons de journalistes (Max Milo, janvier 2019). Journaliste, photo-reporter, son auteur, Olivier Goujon, est notre premier invité.

La vérification de l’information appartient au corps du journaliste. Il ne faut pas que ça devienne une rubrique.            
(Olivier Goujon)

A ses côtés, le sociologue Olivier Pilmis, chargé de recherche au Centre de Sociologie des Organisations, auteur de L’Intermittence au travail. Une sociologie des marchés de la pige et de l’art dramatique (Editions Economica, 2013). Ou comment composer avec l’incertitude.

Depuis l’année 2016, les nouveaux entrants dans la profession sont d’abord des pigistes, ensuite des CDD, puis des CDI.                              
(Olivier Pilmis)

Et Thomas Pitrel, journaliste à SO PRESS (Society, Sofilm, Sofoot…), fondée et dirigée par Franck Anneses.

Une émission en partenariat avec Society Magazine.

  • "L'interview exclusive de Daniel Kretinsky" ("Bonsoir", CANAL , 17/11/2018)
  • Thomas Legrand, "Quand Emmanuel Macron réfléchit tout haut sur la presse!"  (France Inter, L'édito politique, 04/02/2019)

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......