LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Visite de l’exposition « L’Ange du bizarre, Le Romantisme noir de Goya à Max Ernst » avec Pierre WAT

35 min
À retrouver dans l'émission

Exposition au Musée d’Orsay du 5 mars 9 juin2013.

Avec :

Pierre WAT, historien de l’art.

« L’Ange du bizarre », c’est d’abord le titre d’un conte fantastique d’Edgar Poe paru en 1871 et traduit par Charles Baudelaire. C’est aujourd’hui le titre d’une passionnante exposition qui se tient en ce moment au Musée d’Orsay à Paris. Sous-titrée « Le romantisme noir de Goya à Max Ernst », cette vaste exposition rassemble près de 200 œuvres, peintures, dessins, sculptures et extraits de films de la fin du XVIIIème au XXème siècle. Elle transforme les salles du musée en petite boutique des horreurs, tant le romantisme noir fait appel à nos angoisses secrètes, nos inquiétudes, nos peurs, nos cauchemars, et convoque les figures de sorcières, de vampires et de diables. Ce n’est pas anodin que le musée programme cette exposition en ces temps politiques troublés, puisque le romantisme noir s’est nourri en son temps des inquiétudes des temps de crise en y répondant par la force de l’imaginaire, un imaginaire imprégné de références littéraires. C’est avec un historien d’art spécialiste du romantisme, le professeur Pierre Wat, que nous avons fait la visite.

Sons diffusés :

  • Extraits et musique présents à l’exposition

  • « Suite Edgar Poe » par Georges Delerue dans « La chute de la maison Usher »

  • Bande-originale du film « Nosferatu fantôme de la nuit », de Werner Herzog, compositeur Florian Fricke

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Pour accéder à la première partie de La Grande Table du 01.04.2013 intitulée « Pourquoi le phénomène Harlem Shake fait-il trembler la planète », cliquez ici.

Intervenants
  • Professeur d'Histoire de l'art contemporain à l'Université Panthéon-Sorbonne
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......