LE DIRECT

"The Wire", quand la fiction s'empare de la sociologie. / Deux coups de cœur littéraires.

1h25
À retrouver dans l'émission

1ère partie : The Wire , quand la fiction s'empare de la sociologie.
L’université Harvard l’a disséquée en thèses et conférences, Barack Obama l’a citée comme sa série préférée, les conservateurs anglais en ont fait un argument politique de la ville contre les travaillistes lors des élections législatives de 2010. La série The Wire est un phénomène de société.Créée par David Simon et Ed Burns, anciens journaliste et policier, scénarisée par des grands noms du roman noir américain (Dennis Lehane, Georges Pelecanos, Richard Price), The Wire (diffusée sur la chaîne HBO entre 2002 et 2008 puis en France sur la chaîne O, et disponible en DVD) est à la fois la radiographie d’une ville, Baltimore, et derrière elle une métaphore de l’expérience américaine.Ce qui en fait notre sujet de conversation aujourd’hui, c’est que depuis le 13 janvier, et jusqu’au mois de juin, l’Université Paris X Nanterre propose à ses étudiants un séminaire sur cette série. Demain, c’est la question « race, classe et genre dans The Wire » qui sera soumise aux étudiants. Le premier invité du séminaire, professeur d’études urbaines américain, Mark Levine, a comparé le roman visuel de David Simon au « Paris de Balzac, au Londres de Dickens, au Moscou de Tolsto ï ». L’une des organisatrices de ce séminaire Anne-Marie Paquet Deyris, salue « une fiction de science sociale ».

Avec : Eric FASSIN Mathieu POTTE-BONNEVILLE Geneviève BRISAC
Archives diffusées :

  • Interview de David SIMON sur la ville de Baltimore.

  • Mixage des génériques de The Wire .

2ème partie : Deux coups de cœur : Alain Julien RUDEFOUCAULD et Kéthévane DAVRICHEWY.

Kéthévane DAVRICHEWY et Alain-Julien RUDEFOUCAULD
Kéthévane DAVRICHEWY et Alain-Julien RUDEFOUCAULD Crédits : Sarah Cuvelier - Radio France

Cette seconde partie n’est pas une rencontre entre deux auteurs, mais la découverte de deux grands romans de ce début d’année. D’abord celui d’Alain-Julien Rudefoucauld , Le Dernier contingent : un roman d’urgence contemporaine, véritable coup de force littéraire et coup de poing sur la jeunesse abandonnée et fracassée de ce pays. Puis, Les Séparés de l’écrivain Kéthévane Davrichewy nous offre un récit tout en retenue d’une amitié amoureuse sur trente ans, à cheval entre les années 80 et aujourd’hui.

Deux œuvres, deux coups de cœur.

Musiques diffusées :

  • NOIR DESIR, "Le vent l'emportera".

  • Philippe KATERINE, "Seuls dans la vie".

  • Patti SMITH, "We three".

  • BARBARA, "Septembre".

À venir dans ... secondes ...par......