LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Alexandra Badea, metteuse en scène roumaine, pose au cours du 73ème Festival d'Avignon, le 11 juillet 2019.

Alexandra Badea : devenir femme

27 min
À retrouver dans l'émission

Dramaturge, écrivaine et metteuse en scène, Alexandra Badea éclaire son nouveau roman, "Tu marches au bord du monde" (Editions des Equateurs, janvier 2021).

Alexandra Badea, metteuse en scène roumaine, pose au cours du 73ème Festival d'Avignon, le 11 juillet 2019.
Alexandra Badea, metteuse en scène roumaine, pose au cours du 73ème Festival d'Avignon, le 11 juillet 2019. Crédits : Christophe SIMON - AFP

Les questions d'identité fracturée et de recherche de soi sont récurrentes dans l'œuvre intense d'Alexandra Badea. La sortie de son second roman, Tu marches au bord du monde (2021, Editions des Equateurs), est l'occasion de se plonger dans les obsessions de celle qui est aussi juste dans son écriture que dans ses mises en scène. 

Si l'héroïne de ce roman d'apprentissage est bien distincte d'Alexandra Badea, des éléments de constitution de l'identité se croisent. Notamment leur pays d'origine, la Roumanie, qu'elles quittent pour aller s'installer à Paris. A la différence près que la romancière ne se sent pas en rupture avec ce territoire puisqu'elle y fait des allers-retours, notamment pour le théâtre. 

C’est une Roumanie qui garde l’empreinte de cette dictature, de la peur, de la terreur, de l’injonction à la réussite. C’est difficile de s’y affirmer comme un être humain authentique, c'est pourquoi elle part pour « devenir qui elle est vraiment », comme dit Nietzsche. (Alexandra Badea)

Alexandra Badea, elle, étudie la mise en scène à Bucarest, mais ne commence à écrire qu'après son arrivée en France et son installation dans cette nouvelle langue à travers laquelle les possibles s'ouvrent. 

Au moment où j’ai commencé à écrire, j’ai trouvé cette liberté intérieur. Pour moi, c’est le lieu de la fuite. La fiction permet de contrôler ce qui m’échappe dans le monde pour inventer d’autres issues. (Alexandra Badea)

Sa conscientisation des questions autour de la construction de soi, du devenir à travers les rencontres, les langues, les pays qui l'entourent sont au cœur de son œuvre. Dans Tu marches au bord du monde, l'héroïne fuit chaque ville dans laquelle elle s'installe dans une quête effrénée de l'identité. C'est ce travail qu'elle développe au théâtre, notamment au Théâtre National de la Colline où elle met en scène les pièces de sa trilogie Points de non-retour (L'Arche Editions, 2018 et 2019) sur la question des textes manquants. 

L’écriture est un acte solitaire. J’aime marcher seule et j’espère que je pourrai continuer à le faire avec courage. Je trouve mon équilibre entre la solitude de l’écrivaine et cette effervescence du groupe dans le théâtre où l’on construit une identité commune. (Alexandra Badea)

Extraits sonores : 

  • Wajdi Mouawad / France Culture / 2016
  • Nadav Lapid / La Grande Table France Culture / 2019

Bibliographie

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......