LE DIRECT
Alexis Michalik

Alexis Michalik, une success et love story

28 min
À retrouver dans l'émission

Alexis Michalik, metteur en scène et dramaturge, est avec nous à l’occasion de la reprise de sa pièce de théâtre "Une histoire d’amour" à La Scala, du 11 septembre au 15 novembre

Alexis Michalik
Alexis Michalik Crédits : Joel Saget - AFP

Après "Le porteur d'histoire" en 2011, "Le cercle des illusionnistes" en 2014, "Edmond" en 2016 et "Intra-muros" en 2017, celui qui se décrit comme un "raconteur d'histoires" est de retour avec "Une histoire d'amour", à la Scala du 11 septembre au 15 novembre. Pour cette pièce, il a reçu le Molière 2020 de metteur en scène d'un spectacle de théâtre privé.

Quand je raconte une histoire, je me demande comment la mise en scène peut aller dans ce sens-là. "Une histoire d’amour", c’était une histoire contemporaine, donc avec un lieu contemporain, La Scala, une vidéo qui fait traverser les dernières années, de l’épure. C’est sur la perte de l’amour, c’est sur une rupture mais une rupture qui fait beaucoup rire, car j’aime ce mélange des genres. (Alexis Michalik)

Le ton change dans cette nouvelle création : plus de grande fresque historique, mais un registre intime et personnel, une histoire d'amour entre deux femmes face à procréation médicalement assistée, au cancer, aux obstacles de la vie... Mais ce mélodrame contemporain garde les ingrédients qui ont fait le succès fulgurant d'Alexis Michalik : un tempo fluide, un sens du rythme virtuose, un décor simple et tourbillonnant, des scènes denses et courtes, bref, un théâtre où l'on passe du rire aux larmes sans jamais s'ennuyer. Et lutter contre l'ennui, c'est le mot d'ordre d'Alexis Michalik, qui rêve d'un théâtre populaire parlant à tous.

Peter Brook, Ariane Mnouchkine, Wajdi Mouawad... Ses influences parlent d'elles-mêmes : il s'agit d'un théâtre vivant, jouant de toute la palette d'émotions et épousant des sujets d'actualité sans pour autant se penser comme un théâtre politique.

Tous les metteurs en scène que j’ai admirés avaient en commun une haine de l’ennui. (Alexis Michalik)

C'est aussi l'occasion d'évoquer avec Alexis Michalik l'actualité théâtrale, en particulier la manière dont la crise sanitaire touche le secteur du théâtre privé

Le théâtre privé est un théâtre populaire, qui ne compte que sur soi et sur son public. On doit créer des spectacles qui vont faire venir des gens. A Avignon, c’est le principe de base de faire venir les gens. Il y a un noyau de fidèles au spectacle, mais il faut toujours amener un nouveau public, que de nouvelles personnes viennent. Le théâtre, contrairement au cinéma, ne vit qu’avec l’existence d’un public. (Alexis Michalik)

Et en janvier 2021, Alexis Michalik mettra en scène le mythique show de Broadway, "Les producteurs", s'appropriant l'univers de Mel Brooks.

On va créer un spectacle de troupe comme j’aime le faire. Il va y avoir du rythme, de l’inventivité, des surprises. (Alexis Michalik)

Extraits sonores :

  • Montage de Thomas Beau : les spectacles d'Alexis Michalik ("Le porteur d'histoire", "Le cercle des illusionnistes", "Edmond"  et "Intra-muros")
  • Extrait du spectacle "Une histoire d'amour"
  • Stephen Mear au micro de La Grande Table le 18/11/16
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......