LE DIRECT
Anaïs Demoustier à la Mostra de Venise le 5 septembre 2019

Anaïs Demoustier, la nouvelle amie du cinéma français

27 min
À retrouver dans l'émission

Anaïs Demoustier, la nouvelle amie du cinéma français, est à l’affiche du dernier film de Nicolas Pariser, "Alice et le maire", en salle le 2 octobre 2019.

Anaïs Demoustier à la Mostra de Venise le 5 septembre 2019
Anaïs Demoustier à la Mostra de Venise le 5 septembre 2019 Crédits : Alberto Pizzoli - AFP

Anaïs Demoustier est notre invitée à l’occasion de  la sortie en salle le 2 octobre de Alice et le maire, le dernier film de Nicolas Pariser, en sélection à la Quinzaine des Réalisateurs 2019.

Considérée comme l’une des actrices les plus talentueuses du moment, Anaïs Demoustier a fait ses preuves sur toute une palette de jeu à la française. Elle est ainsi capable de circuler entre comédie, cinéma d'auteur, films très dialogués et œuvres plus sombres, comme Le temps du loup de Michael Haneke (2003), son premier grand rôle. C’est ce drame présenté en 2003 au Festival de Cannes hors-compétition qui lance sa carrière d’actrice. Une autre de ses grandes prestations reste celle du film d'Une nouvelle amie de François Ozon (2014), où elle donne la réplique à Romain Duris.

Vue encore chez Robert Guédiguian, Christophe Honoré, Valérie Donzelli ou Claude Miller, Anaïs Demoustier a été récompensée à plusieurs reprises : Étoile d'or de la révélation féminine en 2012, elle a également été nommée deux fois au César du meilleur espoir féminin et une fois au César de la meilleure actrice dans un second rôle. 

Je suis assez convaincue qu’il y a des rôles qui ne sont pas pour moi. On les choisit de façon instinctive. On ne peut pas faire l’économie de ce qu’on est.    
(Anaïs Demoustier)

Aujourd’hui âgée de 31 ans, elle brille en duo avec Fabrice Luchini dans Alice et le maire. Elle y incarne une brillante philosophe du nom d’Alice Heimann, dépêchée pour redonner l’inspiration au maire de Lyon, Paul Théraneau, qui, après trente ans de vie politique, ne donne plus de sens à sa fonction. Un maire en crise dans une époque en crise... 

J’aimerai être davantage moteur dans mon métier : il est vrai qu’en tant qu’actrice, on est souvent soumise aux désirs des metteurs en scène.    
(Anaïs Demoustier)

Personnage en porte-à-faux et au poste fantoche, qui se donne tout entier à sa fonction, au point de quasiment vivre au bureau, Alice, celle "qui murmure à l’oreille du maire" - en coup de vent généralement, entre deux réunions, sur un trajet, dans un couloir – pousse au questionnement : quelle place ont les idées dans un monde politique au tempo soutenu, qui nécessite des réponses et des actions rapides pour l’électeur ?

Je connaissais la place qu'avaient mon personnage et mon rôle, je n'étais pas inquiète par l'histoire de l'acteur qui pulvérise son partenaire. [...] Avec Fabrice Luchini, j'ai vraiment l'impression qu'on s'est rencontrés dans le jeu et qu'on a eu l'un et l'autre du plaisir à jouer ensemble.    
(Anaïs Demoustier)

Si le film, qui évoque les histoires d’amour (souvent ratées) des personnages, n’est pas une idylle entre le maire et sa conseillère, le personnage d’Alice, par ses idées et son dynamisme, ravive la flamme du vieux politique aux idées endormies. A noter que l’on retrouvera Anaïs Demoustier dans le film Gloria Mundi de Robert Guédiguian (en salle le 27 novembre), sa quatrième collaboration avec le cinéaste, où elle jouera aux côtés de Jean-Pierre Darroussin et Ariane Ascaride.

Extraits sonores : 

  • Bande annonce Alice et le maire (Nicolas Pariser, 2019)
  • Nicolas Pariser (France Culture, L'Invité des Matins, 17/05/2019)
  • Catherine Ringer, "Les histoires d’A" (Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko and more à La Cigale, 2008)

Bibliographie

Image du film Alice et le maire

Alice et le Maire Bac Films, 2018

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......