LE DIRECT
Un homme passe devant un mur couvert de dessins lors du 47e festival d'Angoulême, 2020

Angoulême, dans sa bulle

26 min
À retrouver dans l'émission

Alors que la 47e édition du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême s’est clôturée le 2 février dernier, Pierre Lungheretti, directeur général de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, revient sur les liens qui unissent la ville et le 9e art.

Un homme passe devant un mur couvert de dessins lors du 47e festival d'Angoulême, 2020
Un homme passe devant un mur couvert de dessins lors du 47e festival d'Angoulême, 2020 Crédits : JOEL SAGET / AFP - AFP

À l’occasion des élections municipales, "La Grande Table" participe à la réflexion menée par France Culture durant toute la semaine du 10 février sur les liens privilégiés entre une discipline artistique et une ville, ainsi que sur son impact sur la vie économique et culturelle du territoire.

L’occasion, d'abord, d’un hommage à la dessinatrice Claire Bretécher, décédée à l’âge de 79 ans. La créatrice du personnage d’Agrippine, Grand prix spécial du festival d'Angoulême en 1982, était un symbole de la bande dessinée et du regard sociologique que peut porter le 9e art sur notre société. 

C'était aussi une femme parmi les hommes, c'était une très forte personnalité (...) elle avait ce style, extrêmement simple, mais très expressif. Pierre Lungheretti

Le nom d’Angoulême se confond aujourd’hui avec celui de son festival, que la ville abrite depuis sa création en 1974. Le festival international de la bande dessinée remporte dès ses débuts un grand succès. Il permet à l’époque, outre une visibilité accrue sur la bande dessinée, de permettre à ce genre de gagner ses lettres de noblesses à une époque où la BD n’avait pas autant de légitimité.  

Rapidement, grâce à la venue d’Hergé en 1977, de Jack Lang en 1981 et du président François Mitterrand en 1985, le rayonnement du festival s’accroît fortement. La ville a vu dans ce festival, et plus largement dans la bande dessinée, une occasion de se développer, de gagner en attractivité et de façonner une nouvelle identité. 

La ville s'est requalifiée autour de la bande dessinée : c'était une ville industrielle, elle a repensé son économie, sa vie artistique et sociale, autour de la bande dessinée et de l'image. Pierre Lungheretti

Angoulême, à travers la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image créée en 2008, construit une autre temporalité autour de la bande dessinée qui ne se résume pas simplement au festival. Des murs peints au musée de la bande dessinée, c’est toute la ville qui semble battre au rythme des bulles et des images. Angoulême, qui se tourne aujourd’hui vers le numérique, vient d’ailleurs d’obtenir le statut de ville créative décerné par l’UNESCO

Je ne pense pas que le festival quitte un jour Angoulême. Il y a cette complémentarité entre l’événement sur quatre jours et la Cité qui travaille sur la permanence. (...) Il y a une vraie synergie entre les deux.                
(Pierre Lungheretti)

Pour autant, malgré ce dynamisme, le statut des dessinateurs de bande dessinée reste très précaire, et leur situation sociale et financière est en décalage avec cette croissance de l’industrie. Pierre Lungheretti a ainsi rendu en 2018 un rapport commandé par l’ancienne ministre de la culture Françoise Nyssen. Prônant une politique nationale en faveur du secteur de la BD, ce rapport est notamment à l'origine de BD 2020, une opération organisée par le Centre national du livre et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image pour célébrer le 9e art et ses acteurs.

Les attentes sont extrêmement fortes car la précarité compromet la création française.                
(Pierre Lungheretti)

Extraits sonores : 

  • Claire Bretécher (1977, RTS)
  • Jean Michel Boucheron (Rue des entrepreneurs, France Inter, 28/01/1984)
  • Extrait de Soleil Kréyol de David Walters 
  • Philippe Lavaud (La voix est libre, Poitou Charentes, 28/11/2009)
  • Le dessinateur Fred (Le bon plaisir, France Culture, 29/01/94)
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......