LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Avishai Cohen

Avishai Cohen, l'art du contrepoint

27 min
À retrouver dans l'émission

Le contrebassiste, chanteur et compositeur Avishai Cohen nous parle de son album "Arvoles" (label Razdaz records), un retour aux sources pour un jazz tout en nostalgie et en contrepoints.

Avishai Cohen
Avishai Cohen Crédits : Andreas Terlaak

Il a fait de la contrebasse un instrument leader là où on la trouve habituellement en accompagnement. Avishai Cohen, contrebassiste, chanteur et compositeur israélien, est notre invité aujourd’hui. 

Celui qui a joué aux côtés du pianiste panaméen Danilo Perez ou de Chick Corea, et qui, de New York à Tel Aviv, s’est toujours caractérisé par son goût du changement et son désir d’inconnu sort un nouvel album : Arvoles, un ensemble de compositions originales dans lequel il intègre une chanson traditionnelle, "Arvoles", les arbres en judéo-espagnol (ou ladino), la langue des Juifs séfarades autrefois expulsés d’Espagne. 

Avec chaque album que je réalise, je tente de retrouver cette innocence et ces moments de nostalgie. Je crois que la nostalgie existe dans tout bon art. D'une certaine manière, la nostalgie est toujours là.        
(Avishai Cohen)

Lui qui s’était essayé au chant et aux influences pop dans son dernier album (1970, 2017) montre ici encore une certaine appétence pour le chant, laquelle lui vient en partie de sa mère Ora qui, lorsqu’il était enfant, chantait dans chants traditionnels. C’est d’ailleurs l’un de ses tableaux qui sert de pochette à l’album.

En plus de son trio habituel formé par le batteur Noam David et le pianiste Elchin Shirinov, qui l’accompagneront en tournée jusqu’en 2020, il accueille également Björn Samuelsson  au trombone et Anders Hagberg à la flûte pour quelques titres, la diversité ne créant pas l’incohérence mais une forme d’équilibre. 

Un album où se côtoient maturité et nostalgie, avec des titres comme "Childhood", "New York 90’s" et "Nostalgia". Un album également marqué par son art de la tension et du contrepoint, entre mélodies au piano et sections rythmiques dynamiques. Un retour aux sources, enfin, qui dévoile d'autres facettes de la personnalité d'Avishai Cohen et qui, écrit-il, porte un ADN unique.

"Arvoles", ça parle d'arbres, du vent qui passe à travers les branches, de ce que je ressens pour mon amante... Ce sont des chants qu'on n'écrit plus, qu'on ne compose plus.        
(Avishai Cohen)

Avishai Cohen sera notamment en concert aujourd'hui au centre culturel Paul B (Massy) ainsi qu'au festival Jazz sur son 31 le 13 octobre 2019. Dans le cadre du projet 50 : 50 : 50, il fêtera ses 50 ans en 2020 avec une tournée de 50 concerts dans 50 pays différents.

Extraits sonores : 

  • "New York 90s'" (Avishai Cohen, Arvoles, 2019)
  • "Arvoles" (Avishai Cohen, Arvoles, 2019)
  • Bill Evans à propos du trio, 1970
  • "Childhood (for Carmen)" (Avishai Cohen, Arvoles, 2019)
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......