LE DIRECT
Early Years, vue de l’exposition "L’Exhibition[niste]", Palais de la Porte Dorée

Christian Louboutin, la révolution voit rouge

28 min
À retrouver dans l'émission

Christian Louboutin, créateur de mode à la légendaire semelle rouge, s'expose au Palais de la Porte Dorée, musée de son enfance. Il nous parle de ses premiers dessins, de la place de la danse dans son travail, de l'artisanat... "L’exhibition[niste]" est à voir du 26 février au 26 juillet 2020.

Early Years, vue de l’exposition "L’Exhibition[niste]", Palais de la Porte Dorée
Early Years, vue de l’exposition "L’Exhibition[niste]", Palais de la Porte Dorée Crédits : Crédits : © Marc Domage

La couleur rouge de sa semelle autant que son nom sont reconnaissables entre mille : le soulier Louboutin et son créateur éponyme sont à l’honneur dans le cadre d’une exposition au palais de la Porte Dorée : L'Exhibition[niste], du 26 février au 26 juillet 2020.

Cette exposition met à l’honneur l’œuvre et l’imaginaire d’un des plus grands noms de la mode, le tout dans un lieu symbolique : enfant du XIIe arrondissement de Paris, Christian Louboutin y passait ses après-midis. C’est là, dans ce qu’on nommait alors le Musée des arts océaniens et africains, haut lieu des arts décoratifs et d'invitation au voyage, qu’il aurait vu, petit garçon, le célèbre panneau à l’escarpin barré de rouge qui interdisait de marcher en talons sur le parquet. Une scène originelle qui aurait inspiré son premier dessin.

Il faut rendre à César ce qui est à César : mon premier dessin de soulier venait d’une signalétique dans ce musée.                
(Christian Louboutin)

[Une exposition] en relation de ce que cet endroit m’a donné, soit mon travail. […] Que je le veuille ou pas, si l’exposition se tenait dans cet endroit, j’allais parler de mon enfance, de ma famille… Il s’agissait de s‘exhiber.                
(Christian Louboutin)

Par la suite, Christian Louboutin travaille un temps aux Folies Bergères, au contact des danseuses qui deviendront ses premières muses, chez Charles Jourdan, qui fabriquait les souliers de la Maison Christian Dior, chez l’illustre Roger Vivier. Au terme de plusieurs étapes, il finit par ouvrir sa propre boutique en 1991, dans le Ier arrondissement de Paris, et connaît un succès quasi immédiat grâce à la visite de l’une de ses premières clientes, Caroline de Monaco, et à un papier élogieux dans la presse.

Mes premières amours, ça n’a jamais été la mode. C’étaient les danseuses, les gens sur scène. […] Je voyage beaucoup et je vois que le spectre des gens qui aiment mon travail est plus large que le champ de la mode. Je voulais à Paris une exposition populaire et de qualité.                
(Christian Louboutin)

Aujourd’hui, les modèles Louboutin sont connus dans le monde entier. Ils portent autant la marque des nombreux voyages de leur créateur, lequel a fini par visiter certains des pays qu’il avait découverts au prisme du musée de son enfance et de ses collaborations, que des influences issues de la culture populaire.

Surtout, le soulier, dit-il, est quasiment un acte de magie, qui sait disparaître pour valoriser la courbure et la silhouette de la femme qui le porte. Il touche autant au champ de l’artisanat qu’à celui de la représentation et du fantasme. Enfin, en parlant de son travail, de son œuvre, de son imaginaire, Christian Louboutin nous parle aussi de lui, donnant tout son sens au titre donné à l'exposition. 

Je propose quelque chose et la femme en dispose. Chaque femme va avoir avec son soulier un rapport complètement différent.            
(Christian Louboutin)

A noter, le documentaire Sur les pas de Christian Louboutin (Olivier Garouste, 2019) sera diffusé sur Arte le vendredi 13 mars à 22h30.

Le rapport au talon est déjà un rapport musical, c’est un son. […] Le talon, ce sont des sons à partir desquels on voit beaucoup de choses : des hésitations, des décisions… Je viens plutôt de l’univers de la danse : le flamenco, sans le bruit du talon, ça n’existerait pas.            
(Christian Louboutin)

Extraits sonores :

  • "Louboutins" (Jennifer Lopez, 2009)
  • Extrait de Sur les pas de Christian Louboutin (Olivier Garouste, 2019) 
  • Extrait de L'Homme qui aimait les femmes (François Truffaut, 1977)

Bibliographie

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......