LE DIRECT
David Lagercrantz

David Lagercrantz, un dernier millésime pour Millénium

27 min
À retrouver dans l'émission

David Lagercrantz, auteur de "La fille qui devait mourir" (Actes Sud, 2019) revient sur la saga "Millénium" dont il est le continuateur : ses personnages devenus mythiques, la relation entre fiction et journalisme, et les questions contemporaines que ses livres mettent en lumière.

David Lagercrantz
David Lagercrantz Crédits : Joel Saget - AFP

David Lagercrantz est l'auteur des trois tomes de la sequel de "Millénium", la saga conçue par Stieg Larsson. Au terme de cette aventure de six tomes, un succès mondial (plus de cent millions d'exemplaires vendus dans le monde) et la naissance de deux personnages inoubliables : Lisbeth Salander, hackeuse de génie, et Mikael Blomkvist, journaliste d'investigation de la revue Millénium. Sur quoi repose la réussite de la saga légendaire ? Entre autre choses, sur l'intrication entre enquête policière et questions de société. Parmi elles, le dernier tome (La fille qui devait mourir) interroge les usines à trolls de la Russie, les collusions douteuses entre milieux d'affaires, cercles politiques et organisations mafieuses. Dans un contexte européen de montée des extrêmes droites, David Lagercrantz met en scène  la nécessité d'un journalisme d'investigation qui dévoile les faux-semblants de nos démocraties.

Les journalistes sont plus importants aujourd'hui que jamais, aujourd'hui que la  démocratie est menacée, la liberté de parole et que les bonnes enquêtes sont une partie vitale de la démocratie. On a besoin de Mikael Blomkvist plus que jamais, et nous avons besoin de la vérité plus que jamais.          (David Lagercrantz)

L'écrivain et journaliste suédois parle de ses personnages et de la création de fictions comme une tentative de compréhension des personnages, qu'ils soient bons ou mauvais. En ce sens, son entreprise rejoint celle d'autres grands romanciers scandinaves, comme le Norvégien Jo Nesbø.Ainsi, le tome 6 de Millénium nous montre une nouvelle Lisbeth Salander, étonnamment plus vulnérable que la femme invincible des premiers tomes.

J'ai osé rendre [Lisbeth Salander] plus faible et j'ai osé la faire hésiter parce que maintenant, elle lutte contre sa propre chair, son propre sang : sa propre soeur.                  
(Lisbeth Salander)

Explorant les parts les plus indicibles de la famille, David Lagercrantz orchestre une nouvelle intrigue haletante, qui entrelace les révélations sur les personnages avec des problématiques contemporaines.

Moi, j'ai grandi avec Fukuyama qui nous racontait la fin de l'histoire [...]. Maintenant, on a le fascisme et l'extrême droite à nouveau qui reprennent du muscle, j'arrive pas à y croire. Est-ce qu'on est revenus aux années 30 ?                  
(David Lagercrantz)

Traduction simultanée réalisée par Michel Zlotowski

Extraits sonores : 

  • Les hommes qui n'aimaient pas les femmes (bande son originale, de Trent Reznor, réal. David Fincher, 2011)
  • "Ballet des poussins dans leurs coques", exitrait des Tableaux d'une exposition (Moussorgski, orch. de Maurice Ravel). Interprété par l'Orchestre national de Lyon (dir. Emmanuel Krivine)
  • Victoire de Zlatan Ibrahimovic (France Inter, 13 mai 2016)
  • Jo Nesbø au sujet de ses personnages ("L'humeur vagabonde", France Inter, 24 décembre 2015)

Bibliographie

Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......