LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Rebecca Dautremer

De Steinbeck à aujourd’hui : l’Amérique de crise en crise

26 min
À retrouver dans l'émission

La dessinatrice Rébecca Dautremer nous parle de son adaptation en dessins du chef-d'œuvre de Steinbeck, "Des souris et des hommes", et de la manière dont ce livre fait écho à la situation américaine actuelle.

Rebecca Dautremer
Rebecca Dautremer Crédits : Joel Saget - AFP

Rébecca Dautremer s'est fait connaître grâce à ses albums jeunesse, comme Les Riches Heures de Jacominus Gainsborough (Grand Prix de l’illustration 2019, Prix Chrétien de Troyes 2019) puis, l’année suivante, Midi pile, chez Sarbacane (Pépite du livre illustré 2019 au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil). On reconnaît son style à la finesse de son trait, à une attention aux détails des images, aux notes japonisantes, à une large palette d’aquarelle. Elle s’inspire beaucoup de la photographie dans ses choix de composition et propose des illustrations avec plusieurs niveaux de lecture pour parler autant aux enfants qu’aux adultes. Son style fait désormais école, touchant un public bien au-delà de la « littérature jeunesse ». 

Il y a une dizaine d’années, elle réalisait avec la maison d'édition Tishina une adaptation de Soie, le best-seller d’Alessandro Baricco, première expérience dans l’illustration pour adultes. Aujourd'hui, après deux ans de travail acharné, elle met en scène dans un magnifique livre graphique le chef-d'œuvre de Steinbeck, Des Souris et des hommes

L’objet est avant tout un livre d’images, et pourtant nous n’avons pas enlevé une seule virgule du texte. On propose des codes de lecture assez nouveaux par rapport à ce qui se fait dans la bande-dessinée et dans le roman graphique aujourd’hui. (Rébecca Dautremer)

Chapitre 1
Chapitre 1 Crédits : Rébecca Dautremer / Tishina

Steinbeck est né en 1902 à Salinas aux Etats-Unis et mort en 1968 à New York. Prix Nobel de littérature en 1962 « pour ses écrits réalistes et imaginatifs, alliant à la fois un humour sympathique et une perception sociale aiguë», ce géant de la littérature américaine situe la plupart de ses œuvres au cœur de sa Californie natale. Il aborde régulièrement la thématique de l’injustice sociale à travers le sort des travailleurs migrants opprimés. Il se fait d'ailleurs connaître en tant que chroniqueur de la crise économique des années 1930, porte-parole des ouvriers et paysans. Jeune, Steinbeck passait ses étés à travailler dans des ranchs puis avec des travailleurs migrants dans une exploitation de betteraves à sucre. Il côtoie leur dure vie, qui est au cœur du scénario de son roman Des souris et des hommes.

J’ai lu les moindres détails du texte, mais, à dire vrai, il y a peu d’informations sur les personnages et je n’ai pas été très contrainte par le texte. Cela m’a laissé une place énorme pour imaginer les choses. (...) J’ai mélangé les genres, joué avec les références graphiques du théâtre, de la publicité, de l’art brut, de la photographie… La photographie de cette époque m’a toujours fascinée, en particulier celles de Dorothea Lange. Je me suis aussi nourrie de beaucoup de photographies anonymes. (Rébecca Dautremer)

Dans les années 1930, deux amis, George et Lennie, travaillent comme saisonniers dans des ranchs, rêvant de posséder un jour leur propre exploitation. Un rêve de liberté, de sédentarité, de stabilité, et aussi un rêve d'enfant pour le grand Lennie, atteint d'un retard mental, qui adore les choses douces et voudrait s'occuper de ses lapins. L'histoire tourne au drame... Le duo formé par Lennie et George permet de dresser le tableau d'une Amérique marquée par la solitude des travailleurs dans le contexte économique de la Grande Dépression.

Tous les personnages sont dans une noirceur terrible. Les deux qui ne sont pas seuls, George et Lennie, sont l'unique lueur d’espoir. Et tous essayent de se raccrocher à leur rêve. Leur amitié est une amitié très pudique. Steinbeck reste factuel, il propose des dialogues mais n’analyse ni la morale des personnages ni leurs sentiments. Dans cet univers âpre et rude, il y a toujours le personnage de Lennie. (Rébecca Dautremer)

Lennie
Lennie Crédits : Rébecca Dautremer / Tishina

L'oppression, la cruauté, la solitude et le déterminisme socio-économique marquent cet univers. Mais Rebecca Dautremer laisse une grande place aux rêves des personnages et à la représentation de cette amitié mythique qui a quelque chose de sublime. L'illustratrice fait le choix d'une palette polymorphe, qui va de la photographie aux anciennes images publicitaires, en passant par de grandes aquarelles.

Extraits sonores :

  • Lecture du début du livre par Jean Topart, émission "Plaisir de la lecture", janvier 1961
  • John Steinbeck à propos de la Grande Dépression
  • Joseph Kessel à propos de Steinbeck, France Inter, octobre 1962

Bibliographie

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......