LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
François Boucq pour son exposition Open Museum au musée des Beaux-Arts de Lille.

François Boucq encadre les Beaux-Arts

42 min
À retrouver dans l'émission

Pour la première fois, le 9e art fait son entrée au musée avec l'exposition "François Boucq trompe l'œil", une carte blanche accordée par le musée des Beaux-Arts de Lille au dessinateur de bande dessinée.

François Boucq pour son exposition Open Museum au musée des Beaux-Arts de Lille.
François Boucq pour son exposition Open Museum au musée des Beaux-Arts de Lille. Crédits : Palais des Beaux-Arts de Lille

François Boucq est dessinateur de bande-dessinée. A partir du mois de juin et jusqu'au mois de novembre, il présentera son exposition consacrée à la bande dessinée intitulée François Boucq trompe l'œil, présentée au musée des Beaux-Arts de Lille.

François Boucq dessine la Grande Table de France Culture.
François Boucq dessine la Grande Table de France Culture. Crédits : François Boucq

Il vit à Lille depuis son enfance. Grande ville, suffisamment trépidante pour qu'on ne s'y ennuie pas, mais assez intime pour qu'on n'y ressente pas ce qu'il qualifie de "frénésie" parisienne. C'est son lieu de villégiature, de création, et désormais, là où ses œuvres son exposées. L'exposition qu'il présente au musée des Beaux-Arts de Lille, François Boucq trompe l'œil, est née d'un problème de place. François Boucq, ne sachant plus quoi faire de ses nombreux dessins, demande au conservateur de cette institution nationale s'il est possible de les conserver dans la cave. Celui-ci lui répond que c'est compliqué, enfin, s'il fait une donation, peut-être. Il se rend dans son atelier : il avait prévu de repartir avec une centaine de dessins, il en emporte quatre cents. 

A partir du moment où sa bande dessinée fait son entrée en musée, François Boucq observe, amusé, un changement dans la respectabilité de ses œuvres. Avant, on les portait un peu comme ça, comme rien ; maintenant, gants et cellophane sont de rigueur pour toucher les œuvres. Le dessin, et a fortiori la bande dessinée, ont mis du temps à s'imposer comme art majeur. Pourtant, c'est le premier langage que l'on utilise lorsqu'on est enfant.

On commence tous à dessiner. Le dessin nous permet de mettre à l'épreuve notre expérience du monde. On expérimente ce que l'on voit par le biais du dessin. Mais, on éloigne rapidement les enfants du dessin avec les mots, les concepts. Le concept vient remplacer la musicalité du mot et la vision de l'objet nommé. François Boucq

Mais il y en a certains qui résistent, des complices qui s'amusent des formes et interprètent le monde, en récréent un autre aussi riche que celui du concept, voire plus : avec le dessin, ils intensifient nos observations. Le dessin permet aussi d'apprendre à se connaître soi : en dessinant ce que je regard, je traduis ce que je suis, j'explore à la fois l'extérieur et l'intérieur.  
François Boucq

Celui qui a collaboré avec Martin Scorsese pour créer une bande dessinée est le premier à faire son entrée dans un musée national, qui étaient jusqu'alors restés fermés au 9e art. Pour cette première fois, François Boucq s'est amusé avec le musée, ses codes et in fine, invite ses visiteurs à faire preuve d'imagination. 

Dans une grande pièce nous avons alignés plein de portraits, tous de la même taille. D'habitude, ça ne se fait jamais dans un musée de placer des œuvres côte à côte. Nous avons également placé un grand miroir pour que le visiteur ait l'impression d'être entouré par une foule de ces portraits qui le regardent, le scrutent, mais pas avec la même expression sur le visage. Ainsi, il voit une foule qui le regard. On a poussé le jeu jusqu'au bout : dans la pièce est diffusé un bruit de murmures d'appréciation sur les visiteurs.  
François Boucq

Extraits sonores :

  • Bande annonce du film Les Affranchis de Martin Scorsese
  • Cabu à propos de son personnage du “Beauf” par Elise Lucet - France 2, 2014
  • Extrait de la bande originale du film Le Bon, la brute et le truand de Sergio Leone
  • Bachar Mar-Khalifé, Chaffeh Chaffeh (feat Lynn Adib)
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......