LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Shurik'n et Akhenaton

Je rappe donc IAM

29 min
À retrouver dans l'émission

Le mythique groupe de hip-hop IAM nous livre son histoire dans le livre "Entre la pierre et la plume" publié chez Stock en cette rentrée. Retour sur le parcours des pionniers du rap français.

Shurik'n et Akhenaton
Shurik'n et Akhenaton Crédits : Fadel Senna

Le groupe IAM est né en 1988 à Marseille et se considère comme « une deuxième famille, de celles que l’on se choisit pour s’épanouir dans la vie ». Il se compose d'Akhenaton (Philippe Fragione), Shurik’n (Geoffroy Mussard), Kheops (Éric Mazel), Imhotep (Pascal Perez), Kephren (François Mendy), et Freeman (Malek Brahimi, le seul à avoir quitté le groupe, en 2008). Ces pseudos relèvent à la fois d’un trait du milieu hip-hop et d’une culture marseillaise du surnom, « une spécialité de notre ville et de notre art ». Mais aussi d'une première porte d'entrée vers leur univers artistique, inspiré par le monde de l'Egypte antique et les arts martiaux asiatiques...

Pour nous, le rap a toujours été fait de plusieurs musiques : des musiques d’Asie, d’Egypte… Chez nous, le "vivre-ensemble", c’est depuis qu’on est nés, pas un concept récent.                  
(Shurik'n)

A l’origine, Akhenaton et Kheops s’associent pour fonder « Lively Crew » dès 1984 puis « B-Boy Stance ». Ils rencontrent ensuite Shurik’n début 1987 au métro La Rose et travaillent ensemble jusqu’à la rencontre avec Imhotep en 1988. C’est là que les planètes s’alignent et que naît leur premier album, « Concept ». En tout, on compte 10 albums, des projets parallèles, des solos, des titres inédits, bref, plus de 1000 morceaux, « comme autant de poussières de galaxie ». Dans leur livre Entre la pierre et la plume, ils racontent cette histoire.

Nous faisons du rap orthodoxe au sens où nous suivons une règle fondamentale : il n’y a pas de règle, le rap peut s’adapter à de nombreuses musiques. Si on commence à avoir des règles et à courir après son audience, c’est le début de la fin. Pour nous, le rêve est essentiel. Aujourd’hui, on a atomisé le rêve.                  
(Akhenaton)

IAM présente dans le livre six piliers du groupe, sur lesquels leur univers artistique s'est construit : les morceaux engagés ; les morceaux teintés d’humour ; les titres historiques ou spirituels ; les textes introspectifs ; le storytelling ; et, enfin, la tradition de la joute verbale.

Pour nous, le rap est quelque chose de multi-facette : de l’humour, des poings sur la table, des coups de gueule… Nous avons la culture hip-hop que certains rappeurs n’ont pas aujourd’hui.                  
(Shurik'n)

Le livre revient notamment sur les relations d’amitié qui unissent le groupe, au-delà d’une simple collaboration musicale. Mais c'est surtout l'occasion d'explorer leur galaxie artistique : les inspirations cinématographiques du groupe, de Star Wars à Sergio Leone en passant par Tigre et Dragon ou la figure de Tony Montana ; leur langage, qui oscille entre l'argot des rues et le parler marseillais ; les modèles américains de la culture hip-hop, avec en premier lieu le Wu-Tang. C'est aussi un voyage à travers leurs lieux de prédilection : Marseille, la ville-mère, terre du multiculturalisme qui les nourrit, mais aussi New-York, lieu de naissance de leur art, ainsi que l'Egypte, l'Asie... 

Leur vision de la société est déroulée dans le livre, en citant leurs paroles sur des questions telles que l'immigration, le racisme, l'individualisme... Avec un constat qui les attriste : les problématiques sociales restent tristement inchangées par rapport aux années 1990, voire s'aggravent, et un titre comme « Nés sous la même étoile » est toujours d’actualité.

Il faut ressouder, par la destruction du manichéisme strict dans toutes les discussions. Il faut créer une société plus humaine où chacun n’essaye pas d’imposer sa vision aux autres. Musicalement aussi, le spectre de disponibilité s’est réduite. Aujourd'hui, il y a une démarche à faire pour trouver de la diversité.                  
(Akhenaton)

Extraits sonores :

  • Montage des grands titres d'IAM, signé Thomas Beau : "Noble Art" (feat. Method Man et Red Man), "Petit frère", "Je danse le Mia", "Demain c'est loin", "L'école du micro d'argent", "Good morning song" (feat. Skyzoo), "L'Empire du côté obscur"
  • Ariane Ascaride, "A voix nue", France Culture, 25/04/2019
  • Oxmo Puccino, "Boomerang", France Inter, 28/08/2019
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......