LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Werther de Jules Massenet à l'Opéra de Lyon (20 janvier 2011)

Karine Deshayes, la voix de l’opéra

27 min
À retrouver dans l'émission

Karine Deshayes, mezzo-soprano, artiste lyrique de l'année aux Victoires de la musique classique 2020), marraine de l’édition 2020 de "Tous à l'Opéra !" (24-25 octobre)

Werther de Jules Massenet à l'Opéra de Lyon (20 janvier 2011)
Werther de Jules Massenet à l'Opéra de Lyon (20 janvier 2011) Crédits : Jean-Marc ZAORSKI / Contributeur - Getty

Le Festival " Tous à l'Opéra " ouvrira les portes de 20 maisons d'opéras partout en France, l'occasion de découvrir les coulisses du métier : répétitions, ateliers chants, costumes et maquillages d'artiste, visite des coulisses et machineries. 

Cette année, la mezzo-soprano Karine Deshayes en est la marraine. Partageant sa passion aux côtés des jeunes chanteurs du Conservatoire national, Karine Deshayes donnera deux masterclasses, les 24 et 25 octobre, à l'Opéra-Comique et à l'Opéra Bastille 

Notre invitée, Karine Deshayes a fait vibrer le répertoire lyrique sur toutes les scènes de France. Chaque maison d’opéra est unique, chargée de l’histoire des grands interprètes qui s’y sont succédés et pour le chanteur, c’est aussi un défi technique que s’adapter à une acoustique toujours nouvelle. 

C'est à chaque fois une découverte, et une joie d'arriver dans une nouvelle salle. Je crois que j'ai changé dans toutes les salles d'Opéra de France, à l'exception de Limoges ! (Karine Deshayes) 

J'ai toujours senti de bonnes vibrations dans les salles... mais c'est vrai que les lieux ont une histoire, ils sont chargés des grands chanteurs qui les ont habités. Je me souviens parfaitement de mes débuts à Salzburg ou au MET, ce sont des lieux mythiques qui nous marquent. (Karine Deshayes)

De l’ingénu Cherubin de Mozart à la figure tragique de la Carmen de Bizet, Karine Deshayes continue son exploration du répertoire lyrique. Elle demeure encore aujourd'hui marquée par l’enseignement de Régine Crespin (1927-2007). La chanteuse lyrique, figure du répertoire soprano Régine Crespin incarne une époque quelque peu révolue, qui magnifiait la cantatrice à l’égal des divas. 

Régine Crespin était une chanteuse magnifique et humainement quelqu'un de très généreux, qui portait les gens, qui les encourageait On entend la bienveillance dans sa voix. Régine Crespin c'était la grande époque, où les chanteuses faisaient la une de Paris Match ! (Karine Deshayes)

De la masterclass de Régine Crespin que suivît Karine Deshayes, elle en retient l’exigence, la persévérance : chaque rôle exige une maturité particulière, certains nécessitent des années de patience.

Carmen est un rôle pour lequel on doit avoir une maturité peut-être plus théâtrale que vocale. Je crois que c'était bien de le faire à l'approche de la quarantaine. Il est important de savoir dire non à certains rôles, car on n'a pas encore l'âge ou la voix pour ça. C'est un art de la patience dans lequel la voix évolue, un peu comme le vin, elle se bonifie. Il vaut mieux être prudent, faire attention, que de rater une prise de rôle qui n'est pas pour soi. (Karine Deshayes)

Primée par trois fois Meilleure artiste lyrique aux Victoires de la musique classique, Karine Deshayes n’en continue pas moins de travailler sa voix, instrument qui ne cesse d’évoluer tout au long de la vie : de mezzo-soprano, sa tessiture s’est progressivement déplacée vers les aigus, lui donnant l’opportunité d’explorer encore davantage le répertoire lyrique. Aux côtés de la chanteuse lyrique Delphine Haidan, elle explore la diversité du répertoire mezzo : l’album « Deux mezzos sinon rien » et la série de concerts qui l’accompagnent sont l’occasion d’explorer les nuances du jeu des interprètes, toutes deux mezzo-soprano et pourtant chacune à la tessiture unique. 

A voir et écouter

  • Retrouvez l'intégralité de la programmation du Festival Tous à l'opéra
  • Retrouvez l'intégralité des concerts à venir de Karine Deshayes 
  • L'album « Deux mezzos, sinon rien » édité chez Klarthe en 2018 
  • L'album « Massenet, Berlioz, Liszt, Duparc : Alexandre Dumas et la Musique » (Alpha, octobre 2020) enregistré avec les musiciens de l’association Jeunes Talents et en concert le 7 déc. 2020 « Karine Deshayes et ses complices » au Théâtre de l’Athénée à Paris. 

Extraits Sonores:

  • Brahms, Klosterfräulein, Duos op. 61, Album "Deux Mezzos sinon rien" Delphine Haidan et Karine Deshayes (Klarthe, 18 Sept. 2018) 
  • Régine Crespin, Archive INA, 1956 
  • Air de Carmen, Bizet, interprété par Karine Deshayes, Album " Une Amoureuse flamme" (Klarthe, 2019)   
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......