LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sami Outalbali et Zbeida Belhajamor sont Ahmed et Farah dans Une histoire d'amour et de désir de Leyla Bouzid (2021)

Leyla Bouzid, désirs de cinéma

42 min
À retrouver dans l'émission

Ahmed, un jeune banlieusard, fait ses premiers pas à la Sorbonne où il étudie les lettres et rencontre Farah. Pour la première fois, le récit d'une initiation à la littérature, à l'érotisme et à l'amour se fait au masculin, sous l'oeil et la caméra de la réalisatrice Leyla Bouzid.

Sami Outalbali et Zbeida Belhajamor sont Ahmed et Farah dans Une histoire d'amour et de désir de Leyla Bouzid (2021)
Sami Outalbali et Zbeida Belhajamor sont Ahmed et Farah dans Une histoire d'amour et de désir de Leyla Bouzid (2021) Crédits : Pyramide distribution

Leyla Bouzid est réalisatrice. En 2015, elle se fait connaître avec son premier long-métrage tourné comme un hommage au rock'n'roll, À peine j'ouvre les yeux. Son second film, Une histoire d'amour et de désir, fait le récit de l'initiation amoureuse et érotique d'un jeune étudiant en lettres à la Sorbonne. Il était notamment le film de clôture de la Semaine de la critique du festival de Cannes et sera en compétition au festival du film francophone d'Angoulême.

Sami Outalbali est comédien. Il incarne Ahmed dans Une histoire d'amour et de désir (2021), mais s'est fait connaître du grand public notamment pour son rôle dans la série Sex Education

Zbeida Belhajamor est comédienne. Elle incarne Farah dans Une histoire d'amour et de désir (2021).

Une histoire d'amour et de désir, c'est le récit d'une initiation d'un jeune homme, Ahmed, qui se livre à diverses premières expériences. Celle de la faculté, la Sorbonne, prestigieuse et parisienne, dont lui, banlieusard, n'a pas les codes. Cette première inhibition qu'il ressent, un malaise face à cet habitus qui lui échappe encore, mais aussi, une certaine effervescence face à l'émulation intellectuelle, les connaissances, les textes, les découvertes, le savoir. C'est aussi une initiation à l'amour et à l'érotisme qui se fait avec la rencontre de Farah, une jeune fille d'origine tunisienne qui aborde cette scolarité parisienne avec une aisance qui impressionne Ahmed. 

Il s'agit d'un récit d'émancipation, d'apprentissage, il est aussi question de la perte de repères que traverse Ahmed. (Leyla Bouzid)

Avec Farah, Ahmed rencontre l'amour et le désir. Il a tout l'espace du film pour réconcilier ces deux choses-là. Il me semblait qu'il y avait un grand manque de représentation de ces premières fois masculines. On voit souvent des récits d'initiation du côté de l'expérience féminine, jamais du point de vue masculin, comme si l'on considérait qu'i s'agissait d'un non évènement. (Leyla Bouzid)

Je voulais initier une réflexion sur la multiplicité de l'identité. Sami est d'origine marocaine et ça a joué dans la construction de son personnage, comme dans celle de tous les autres qui ont tous des racines étrangères. Cela a un impact sur leur rapport à la langue, c'est une subtilité que je voulais faire infuser dans le film. (Leyla Bouzid)

Extraits sonores:

  • Extraits - Une histoire d'amour et de désir (2021)
  • Malek Chebel interviewé par Marc Voinchet dans la matinale de France Culture (2014)
  • Littérature érotique arabe du 15e siècle, Cheikh Nefzaoui traduit par Antonin Terme
  • Clio - Elle voudrait
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......