LE DIRECT
Catel - Salon du livre 2019

De Fécamp, Catel trace un nouvel horizon

27 min
À retrouver dans l'émission

Départ pour Fécamp avec la bédéaste Catel qui publie "Pendant ce temps à Fécamp", un journal dessiné au fil de l'exil, co-réalisé avec les dessinateurs Blutch et Vivès.

Catel - Salon du livre 2019
Catel - Salon du livre 2019 Crédits : JOEL SAGET / AFP - Getty

Bédéaste chevronnée, Catel nous présente son dernier né, un recueil de dessins, journal dessiné à trois mains, en deux mois de confinement à Fécamp en mars dernier. Pendant ce temps à Fécamp (éd. Dupuis) réunit trois dessinateurs, Blutch, Vivès et Catel, et trois univers graphiques qui explorent leur technique, pour un temps suspendu qui, de l'aveu de Catel, aurait pu durer toujours. 

Catel revient avec nous sur cette parenthèse. D'abord une contrainte à dompter, cette expérience s'est progressivement avérée créative, presque un espace de liberté pour ces trois artistes. Réunis un peu par hasard à Fécamp, unis par la ville mais éparpillés par le confinement, chacun seul à sa table de travail et à son rythme, ils ont tous trois explorés des terres inconnues de leurs univers graphiques le temps d'un printemps.  

Tout dessinateur est par essence confiné. C'est un travail solitaire. Ce qui était nouveau, c'est la situation extérieure, très anxiogène. Il a fallut trouver des solutions pour faire face. Chacun a décidé de continuer à dessiner mais de façon très différente, loin des programmes et du travail qu'on avait à faire. On a eu envie de faire du dessin libre, de ressentir quelque chose. Et chacun a pris des voix très différentes pour exprimer la liberté qu'il fallait trouver au fond de nous en dépit de toutes les contraintes extérieures. (Catel) 

"Pendant ce temps à Fécamp" (Les cahiers Aire Libre, vol.5, Dupuis)
"Pendant ce temps à Fécamp" (Les cahiers Aire Libre, vol.5, Dupuis) Crédits : Catel / Dupuis

Avec cet album, Catel explore une dimension nouvelle de son travail, peut-être plus intime : croquer des instants de vie, des paysages, un horizon échappé à la marée. Elle qui fait des " femmes clandestines de l'histoire " son cheval de bataille, - de Kiki de Montparnasse à Benoite Groult en passant par Olympes de Gouges - se retrouve bien loin de ces figures de femmes libres, indépendantes et malmenées par l'Histoire avec un grand H.

J'ai deux façons de fonctionner : d'une part, je suis une dessinatrice d'idées quand je fais des BD ou du dessin de presse. Il faut trouver l'idée de la narration, comment représenter le personnage, comment le faire vivre. De l'autre côté, il y a le dessin libre, mes petits moleskines, j'en ai 71. Ce sont des moments de récréation pour moi. Quand je ne dessine pas pour travailler, je dessine pour m'amuser. Je dessine quand j'en ai envie, et l'envie vient avec l'émotion. Une émotion esthétique, celle d'une rencontre. (Catel) 

Le dessin du jour, celui qui s'est imposé ce matin, c'est le départ de Valéry Giscard d'Estaing. Il a été un président fondamental pour le féminisme. L'écrivaine féministe Benoite Groult lui avait rendu hommage. En 1974, Giscard d'Estaing avait créé le Secrétariat d'Etat à la condition fémininedirigé par Françoise Giroud. Il a aussi permis à Simone Veil l'adoption de la loi sur l'avortement. (Catel)

Dessin du jour par Catel
Dessin du jour par Catel Crédits : Catel

Extraits sonores: 

  • Sempé, Le Grand Entretien, France Inter, 2011 
  • Blutch, La ligne sombre, un film de Yann Robin et Pascal Bordenave, 2019 
  • "La Chica" de La Loba (Label Zamora, en concert à la Salle Gaveau le 29 janvier, en tournée en 2021). 

Bibliographie

Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......